5 raisons de choisir l’Italie pour se ressourcer

13 Mar 2020 | Récits de vie | 6 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Voyager est une de mes solutions préférées pour se ressourcer.
Symptômes qui m’amènent à décider d’un voyage ? Une fatigue qui s’accumule, une routine un peu trop installée, le sport quotidien qui n’a plus l’effet escompté, le sommeil qui n’est plus aussi réparateur, un cruel manque d’inspiration pour la cuisine…. Bref, un gros besoin de se ressourcer, il est temps d’aller voir ailleurs, et pourquoi pas en Italie ?

Weekend, avant-goût de vacances… l’Italie est à portée de main. Selon l’office du tourisme italien (ENIT) en 2018, la France se positionne à la deuxième place des marchés européens avec 4 300 000 arrivées en Italie, derrière l’Allemagne (11 600 000 arrivées) et devant le Royaume-Uni (3500 000 arrivées), talonnant de près les Etats-Unis situés à la deuxième place tous marchés confondus ( 4 448 000 arrivées).

C’est en parcourant le blog plaisir d’apprendre l’italien que je suis tombée  sur l’événement interblogueurs “L’Italie : ce que j’aime de ce pays c’est…”. Je vous recommande d’ailleurs larticle sur l’aperitivo– eh oui, on a chacun nos références en matière de plaisirs !  Cet article nous raconte l’histoire de l’aperitivo italien et nous dévoile 5 recettes de cocktails et d’antipasti pour un bon moment entre amis ! J’ai donc décidé de participer à cet événement, car l’Italie m’inspire vraiment ! Mais pourquoi exactement ?

 

Raison 1 : on a toutes eu notre période “Mange, prie, aime”

 

Livre Mange Prie Aime

Livre Mange prie Aime

KeskeC  ?

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est tout d’abord un livre écrit par Elizabeth Gilbert. Je l’avais emmené dans mes bagages lors de mon voyage à Bali car une partie de l’histoire s’y déroule. C’est surtout la version cinématographique du livre qui est connue, réalisé par Ryan Murphy et dont l’héroïne est interprétée par Julia Roberts.

Ceux qui connaissent pourront me laisser un retour dans les commentaires en bas de l’article !

 

Quel rapport avec l’Italie ? L’héroïne est une fan de l’Italie, de sa cuisine et de sa langue. Et on va la suivre pendant de nombreux chapitres dans ses tribulations à la recherche des meilleures cuisines d’Italie, de l’apprentissage de sa langue chantante, et tout simplement dans l’art de vivre à l’italienne.

 

 

 

Le plaisir des oreilles

Je suis complètement en accord avec l’héroïne : quel plaisir d’entendre cette langue chantante ! J’ai eu l’occasion lors de mes études de suivre un cours d’italien pendant 1 an et c’était à chaque fois un plaisir d’entendre notre professeur – italien évidemment – nous parler dans sa langue natale.

Afin de préparer un voyage au lac de Côme, je me suis replongée dans l’apprentissage de l’italien – mon année d’études était bien loin ! J’ai téléchargé l‘application Duolingo qui permet d’apprendre une nouvelle langue, ou de se perfectionner, en 5 minutes par jour. Je prenais beaucoup de plaisir à travailler la prononciation des mots :  “Attraversiamo ” !

 

 

Le plaisir des papilles

Assiette de pâtes au pesto

Assiette de pâtes au pesto

Je vais certainement enfoncer des portes ouvertes, mais oui, la cuisine italienne est un délice. Et je ne parle pas que des pizzas ! La pasta, déclinée sous toutes ses formes, est largement installée dans notre paysage français, mais en Italie, je peux me rapprocher au plus près de la perfection  : al dente, au pesto, penne all arrabiata, linguini alle vongole, pâtes à l’encre de seiche… Sans parler des lasagnes, risottos, gnocchis, ravioli à la ricotta, cannelloni …

La cuisine italienne regorge aussi de délicieuses recettes de légumes, et je me suis fait plaisir avec les aubergines farcies, caponata, courgettes grillées et bien sûr les tomates – mozzarella di buffala !

 

 

 

L’art de vivre à l’italienne

Venir en Italie… pour les italiens ! Chaleureux, souriants, et tellement accueillants ! Fière de mes révisions en italien, j’étais prête à m’exercer avec mon nouveau vocabulaire, mais les italiens avec qui j’ai échangé étaient eux aussi très fiers de parler notre belle langue, et prêts à accueillir les touristes de tous les coins de la planète ! La plupart des italiens que j’ai rencontrés, que ce soit  Rome, Florence, Côme, Milan, Pise, sont fiers de leur culture et toujours prêts à la partager et la faire découvrir.

Je me souviens de notre aubergiste à Florence, qui nous a tellement parlé du village de San Gimigniano “qu’il fallait absolument voir”, que nous avons décidé de nous y arrêter sur la route de Sienne. Et il avait raison ! Village très pittoresque, qui a complètement contrasté avec l’architecture florentine !

Vue du village de San Gimignano, Italie

Vue du village de San Gimignano, Italie

 

 

 

Raison 2 : l’Italie, une destination à 2h de trajet pour se ressourcer

 

Pas besoin d’aller loin, la France et l’Europe regorgent de destinations sympathiques, pas trop loin et pour une fois habiter à côté d’un aéroport représente un sacré avantage !

L’Italie est un très bon choix, notamment au printemps, lorsque chez nous la météo n’est pas encore clémente, le climat de l’Italie fait revenir du soleil dans les yeux.

Les compagnies low cost proposent des vols pour Rome, Florence, Venise, Milan à partir de 35€. Pour mes premiers séjours en Italie, du temps de mon adolescence, j’ai pu tester le trajet en car – 15h de trajet jusqu’à Florence –  et le train de nuit  pour Rome ….je n’ai qu’un conseil :  Prenez l’avion ! Ce serait dommage de perdre tous les bienfaits du séjour italien dans le voyage retour en bus ou en train !

 

 

Raison 3 : Se ressourcer par la culture italienne

 

Mais avant tout, l’Italie est pour moi la terre d’illustres artistes, peintres, sculpteurs, architectes, écrivains … Raphael, Boticellei, Leonard de Vinci, Michel Ange, Titien, Alberti, Della Porta, Ghiberti, Dante, Le Caravage, Donatello, je ne peux pas tous les citer !

Cathédrale de Santa Maria del Fiore, Florence, architecte Brunelleschi

Cathédrale de Santa Maria del Fiore, Florence, architecte Brunelleschi

Tellement de magnifiques sites à visiter, de villes connues mondialement, Pise, Sienne, Venise, Naples, Vérone…

Mais je vous parlerai de 2 villes chères à mon cœur et si riches culturellement :

 

 

Florence, berceau de la Renaissance Italienne

J’ai découvert l’Italie à l’âge de 13 ans, en commençant par la ville de Florence. Déjà intéressée par l’architecture à cet âge, j’ai été scotchée par le Dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore de Florence.

Je ne le savais pas à ce moment-là, mais j’ai compris par la suite de mes études le génie de Brunelleschi.

Saviez-vous qu’il est considéré comme le 1er architecte-ingénieur de la Renaissance ? Il fit preuve d’invention pour créer ce dôme à la géométrie démesurée pour l’époque, capable de supporter son propre poids, sans arc-boutant, en utilisant des contreforts invisibles et un assemblage des briques en arêtes de poisson. Bon d’accord, mon passé d’architecte me rattrape, je m’arrête là.

 

 

 

Rome, la base.

Mais c’est Rome que j’ai le plus explorée. Lors d’un voyage pendant mes études d’architecture, mon groupe a eu la chance d’être accompagné par notre professeur architecte Didier Laroque, ancien pensionnaire de l’académie de France située dans la villa Médicis à Rome.

Nous avons visité Rome à pied, épluché son architecture Renaissance et baroque, ses demeures familiales, ses fontaines au charme romantique, ses places conviviales, le site archéologique de l’ancien forum, ses centaines d’églises et bien sûr le Vatican ! La liste des curiosités à admirer serait trop longue.

Je citerai mon monument préféré : le Panthéon d’Hadrien, datant du IIe siècle, où la lumière naturelle est tout simplement magique ! Il supporte la plus grande coupole de l’antiquité (43m de diamètre) et est encore à ce jour la plus grande coupole au monde en béton non armé.

J’étais et je suis toujours épatée par la qualité de cette architecture qui traverse les siècles. On se sent très humble dans ce bâtiment, et il s’en dégage une énorme sensation de sérénité.

Le panthéon d'Hadrien, Rome, vue intérieure de l'oculus

Le panthéon d’Hadrien, Rome, vue intérieure de l’oculus

 

 

 

 

Raison 4 : Se ressourcer en Italie avec les paysages

 

Bien loin des voyages d’études d’architecture, mon dernier voyage en Italie est un grand weekend au lac de Côme. J’en avais beaucoup entendu parler mais je n’avais jamais vérifié cette réputation. Le mot magnifique me semble faible ! 

Le lac de Côme est situé en Lombardie, dans le Nord de l’Italie, à la limite avec la Suisse. En plein mois d’août, on a sous les yeux une profusion de verts, la végétation autour du lac y étant très dense. Le contraste avec le bleu du lac, bleu profond ou bleu lagon selon la lumière du soleil et l’heure de la journée. On est loin des régions plus sèches du sud de l’Italie ! La chaleur y est agréable, et on voit au loin quelques pointes enneigées des Alpes. La visite à pied des villages qui le bordent est vraiment pittoresque, mais un petit tour en bateau nous fait profiter des villas qui le bordent, inaccessibles pour les simples piétons.

Saviez-vous que George Clooney y possède une sympathique demeure ? What else ?

lac de come, italie, paysage pour se ressourcer

Lac de Côme, Italie, paysage pour se ressourcer

 

 

 

Raison 5 :  se ressourcer, même en Italie, jamais sans mes baskets !

Parmi tous mes séjours en Italie, mon weekend au lac de Côme a été le 1er sportif.

En amateurs de course à pied que nous sommes, mon mari et moi avions décidé de commencer la journée par une sortie running aux alentours de notre hôtel situé à Moltrasio.

 

lac de côme, paysage sur les hauteurs de Moltrasio

Lac de Côme, paysage sur les hauteurs de Moltrasio

Tous les villages qui bordent le lac ont la même configuration : beaucoup d’habitations en bas, le long du lac et de la route principale, puis les maisons s’éparpillent en montant sur les coteaux, très très pentus.

Donc lorsqu’on aime courir, on a le choix : courir le long du lac sur la route principale ou partir dans les hauteurs. Vu le trafic régulier de voitures et l’étroitesse de la route on a vite choisi les sentiers de montagne. Baskets, short, casquette et crème solaire, nous pensions être fin prêts à courir les chemins de randonnée… Notre hôtel était situé au niveau du lac : pour rejoindre les sentiers de randonnée, il nous a fallu monter, tout d’abord les rues en escaliers du village, puis les chemins en escaliers aménagés, et encore des pentes… notre montée a duré plus de 1,4km, sur un dénivelé de 500m, je n’avais jamais connu cela lors de mes sorties sportives !  Mes mollets s’en souviennent encore, mais quels paysages !

 

 

Toutes ces raisons placent l’Italie en très bon choix de destination, alors, si vous ne connaissez pas, laissez-vous tenter ! Et si vous avez déjà visité, retournez explorer une nouvelle région ! 

 

 – On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on ne sait pas où l’on va –

 – Christophe Colomb –

Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  

6 Commentaires

  1. Marlène

    Bel article qui me donne envie de savourer d’avance et de découvrir toutes ces merveilles. Bravo

    Réponse
    • caroline

      Ah ah, un prochain voyage ? 🙂

      Réponse
  2. Déborah

    Ah l’Italie…! Merci pour cet article qui m’a fait voyager le temps de la lecture (et en ce moment ça fait du bien !!!).

    Réponse
    • caroline

      Je suis heureuse si cela t’a fait voyager sans bouger de chez toi 🙂

      Réponse
  3. Isabelle Yvelin

    J’ai aussi participé à cet évènement sur l’Italie et je découvre les autres articles. Sans le savoir il y a des similitudes avec mon article et surtout la référence au film Mange Prie Aime.
    Je trouve ton article très sympa

    Réponse
    • caroline

      bonjour Isabelle,
      je me suis dit en effet que je ne serai pas la seul à parler de ce film. As-tu lu le livre ? Comme souvent, il est beaucoup plus complet que le le film, et on y comprend beaucoup mieux l’état intérieur de l’héroïne. Je vais aller lire ton article aussi!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires

  1. Marlène

    Bel article qui me donne envie de savourer d’avance et de découvrir toutes ces merveilles. Bravo

    Réponse
    • caroline

      Ah ah, un prochain voyage ? 🙂

      Réponse
  2. Déborah

    Ah l’Italie…! Merci pour cet article qui m’a fait voyager le temps de la lecture (et en ce moment ça fait du bien !!!).

    Réponse
    • caroline

      Je suis heureuse si cela t’a fait voyager sans bouger de chez toi 🙂

      Réponse
  3. Isabelle Yvelin

    J’ai aussi participé à cet évènement sur l’Italie et je découvre les autres articles. Sans le savoir il y a des similitudes avec mon article et surtout la référence au film Mange Prie Aime.
    Je trouve ton article très sympa

    Réponse
    • caroline

      bonjour Isabelle,
      je me suis dit en effet que je ne serai pas la seul à parler de ce film. As-tu lu le livre ? Comme souvent, il est beaucoup plus complet que le le film, et on y comprend beaucoup mieux l’état intérieur de l’héroïne. Je vais aller lire ton article aussi!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Suivez-moi sur les réseaux sociaux