Bien être en cours

 

Réveillez votre potentiel et osez vivre la vie qui vous correspond

Prendre du temps pour soi sans culpabiliser

par | Nourrir son esprit | 10 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Est-ce que tu fais partie des femmes qui n’ont pas le temps de prendre du temps pour elles ? Dans notre société, le temps est devenu une ressource précieuse. Nous sommes de plus en plus nombreuses à avoir ce sentiment d’en manquer. Prendre du temps pour soi est pourtant d’une importance capitale. Dans cet article, nous allons voir pourquoi il est si important de se consacrer du temps et comment faire pour le prendre. Après l’avoir lu, tu auras des pistes pour faire taire ta culpabilité et réellement prendre du temps pour toi.

Prendre du temps pour soi : se redonner de l’importance

 

Pourquoi consacres-tu tant de temps aux autres ? Tu es toujours présente pour tout le monde, collègues, amis, famille. Sont-ils si importants à tes yeux pour que tu leur octroies autant de ton temps ? Et toi, quel degré d’importance te donnes-tu ?

Ce degré d’importance, c’est le reflet de ton estime de toi. Alors à quel niveau est cette estime ? Quelle valeur as-tu à tes yeux ?

Ce temps pour toi est-il moins important que celui pour les autres ?

Il est vrai que c’est bien agréable de s’occuper des autres, cela nous procure un sentiment d’utilité. Mais il est tout aussi agréable de faire des choses pour soi. Essaie, tu vas voir, tu prends juste le risque de te sentir bien. 

Peut-être penses-tu que prendre du temps pour soi est signe d’égoïsme ! Et si au contraire, cela te rendait encore plus disponible après ?

► Tu peux commencer par te programmer un moment pour toi chaque jour. Seulement un petit moment rien qu’à toi, une balade dans la nature, une méditation, aller boire un verre en amoureux ou avec une amie, renouer avec une activité qui te donne un réel plaisir. Tu vas ressentir un bonheur qui va émerger du plus profond de toi.

► Tu peux aussi renouer avec des passions ou passe-temps que le manque de temps a enfouis au fond de toi, mais que tu as aimés dans le passé. C’est probablement le moment de les faire ressurgir, voire de te découvrir de nouvelles vocations.

► Tu as sans doute oublié, ou probablement étouffé, tout ce que tu projetais de faire il y a longtemps ! Avant d’avoir une vie de famille et un métier qui te prennent tous les deux beaucoup de ce temps si précieux, avant de t’oublier, toi. Alors pourquoi ne pas remettre en place des objectifs, des projets, qui n’appartiennent qu’à toi, tu sais, ces objectifs qui te portent et qui te font vibrer, qui te disent que tu es capable.

du temps pour soi : le piège de la todo list

Se consacrer du temps : les nombreux bienfaits

 

La course au temps est un des fléaux de notre société. Arrives-tu à faire la différence entre l’urgence, l’important et l’accessoire ? D’après une enquête réalisée en 2018 par Harris Interactive (pour un de ses clients), 65 % des Français estiment manquer de temps. À l’heure des agendas bien remplis, il serait peut-être temps de repenser notre organisation.

Il est temps de prendre conscience de tous les bienfaits que peut nous apporter un regard bienveillant sur la planification de nos journées.

 

Prendre du temps pour soi : un moyen de ne pas exploser 

 

Consacrer toute ton énergie aux autres peut vite épuiser. Et cet épuisement sur un temps prolongé amène au burn-out. Il est important que tu fasses un point sur tes obligations afin d’établir tes priorités et trouver un équilibre adéquat entre toutes tes tâches et un moment pour toi.

Si tu as envie de continuer à prendre soin des autres, il faut que tu commences par prendre soin de toi, de ta santé physique et mentale. Apprends à ralentir et à redonner de la qualité à ta vie personnelle.

Tu dois faire mieux que rêver d’avoir du temps : tu dois en faire ta réalité. C’est ainsi que tu pourras profiter pleinement de ta vie.

prendre du temps pour soi sans culpabiliser : respirer

S’autoriser un instant de sérénité

 

Dans notre société survoltée, se créer des moments de calme et de réflexion est devenu indispensable pour être au plus près de ses envies, de ses besoins sans attendre qu’on nous l’autorise, et pour s’occuper de soi.

Voici quelques idées à vivre sans modération :

  • un café en terrasse au soleil ;
  • un moment de lecture sur ton transat préféré ;
  • une promenade dans un parc floral ;
  • une activité créative.

Cette liste n’est pas exhaustive, tu peux trouver mille autres activés.

Ces moments vont permettre à ton mental de se mettre en pause, d’améliorer ta concentration, voire retrouver une relation aux autres plus riche.

Renouer avec la connaissance de soi

 

Se créer des bulles d’oxygène pour soi permet de se reconnecter à son moi intérieur et de mieux comprendre qui l’on est

Tu peux profiter de ses moments pour :

  • penser à ton évolution personnelle ;
  • t’accorder le droit de rêver ;
  • réfléchir à ce que tu souhaites vraiment de ta vie (sans être influencé par les autres) ;
  • faire des projets.

Pourquoi ne pas t’instaurer une routine (15 min serait un bon début) pour LÂCHER PRISE ! Tu en profiterais pour cesser l’agitation de tes pensées, écouter ton ressenti, faire le point et commencer à intégrer les différents changements dont tu as envie. En un mot, te poser pour mieux te reconnecter à toi et au moment présent, indispensable à ta survie.

Et pourquoi ne pas t’autoriser de temps à autre une sortie de ta zone de confort pour aller encore plus loin dans la connaissance de toi ?

prendre du temps pour soi sans culpabilité

Sortir de ses contraintes : savoir dire non 

 

Dire non, est-ce que cela s’apprend ? Oui et non, en grande partie l’éducation y joue un rôle important. Quand tu étais petite, tu n’hésitais pas à l’énoncer haut et fort et à tout bout de champ (surtout aux alentours de 2-3 ans, non est le mot préféré des enfants à cet âge). Quand on est enfant, on ne sait pas ce que c’est que se justifier, on ne se sent pas coupable de quoi que ce soit, on n’a juste pas envie de dire oui.

Alors, pourquoi ne plus oser exprimer ce non quand on est grand ? Dire non, c’est risquer de déplaire. En grandissant, on se soucie de ce que va penser l’autre, on veut plaire, on ne veut pas décevoir. Mais c’est aussi ça poser des limites.

Ne jamais dire non aux autres, c’est se dire non à soi-même. Est-ce que tu réalises que tu ne peux pas tout faire pour tout le monde ? Je suis certaine qu’il y a de nombreuses personnes qui vont trouver d’autres solutions si tu leur dis « non ». Comme cette fois où je n’ai pas répondu aux sollicitations de mes enfants par SMS, car j’étais en réunion. À la fin de la réunion, ils avaient résolu le problème tout seuls ! 

Le fait d’apprendre à dire non va te permettre d’oser t’affirmer, de reprendre confiance en toi. Mais prendre du temps pour soi permet surtout de faire ce dont on a réellement envie. Bien entendu, il ne s’agit pas de dire non à tout va et n’importe comment.

Voici quelques astuces pour dire non :
  • tu dois être convaincue que tu as le droit de dire NON ;
  • réfléchis avant de répondre : est-ce à toi de le faire, cela peut-il être fait par quelqu’un d’autre ? En as-tu envie ?
  • ne te justifie pas, un « non, ce n’est pas possible. » est parfait ;
  • rajoute un peu de gratitude sincère, « merci d’avoir pensé à moi ! » ;
  • pense à toi en priorité.

 

Je te laisse méditer sur ces idées 🙏

Retrouver du temps libre : une problématique féminine ?

 

Les femmes ont toujours eu moins de temps libre que ces messieurs. Et depuis qu’elles ont investi le marché du travail, qu’elles soient employées, cadres ou cheffes d’entreprise, cela ne s’est pas amélioré. Décider de déléguer (sans culpabiliser) certaines tâches, que cela soit à la maison ou au travail, reste compliqué pour elles.

Mais tu sais certainement de quoi je parle. Une fois ta journée de travail terminée, commence ta seconde journée : s’occuper des enfants, faire les courses, préparer les repas, les rendez-vous médicaux, le rangement de la maison. Toutes ces tâches, indissociables de ta vie, ne sont absolument pas valorisées par notre société. Mais elles pourraient au moins être partagées équitablement avec monsieur, ce qui n’est pas toujours le cas. D’ailleurs, les autres membres du foyer, les enfants, peuvent aussi participer, dès leur plus jeune âge et à leur niveau !

Si le soir tu te sens frustrée de ne pas avoir fait toutes tes tâches, dis-toi que ce n’est pas grave. Peut-être que tu t’en demandes trop. Il est temps que tu prennes conscience que tu n’es pas obligée de tout faire toute seule. Ta vie n’est pas une course à la tâche. Tu ne fais pas un concours à celle qui en fera le plus, tu n’as rien à y gagner. 

Te consacrer du temps est nécessaire pour ne pas avoir l’impression de subir ta vie. Vouloir toujours te servir en dernier de ton temps personnel, comme si c’était un plat de pâtes, te fait prendre le risque de finalement ne rien avoir à te servir et passer à côté de toi et de ta vie.

prendre du temps pour soi : réserver son agenda

Se réapproprier son temps

 

Tu es responsable de ta vie et de ta course après le temps. Si tu ne décides pas, toi-même, de la planification de ton temps, les autres le feront à ta place. Alors, autorise-toi à utiliser ton temps comme tu le souhaites. Ne négocie pas cette si précieuse ressource.

Tu as certainement un agenda, alors note un rendez-vous régulier avec toi-même. Et respecte-le avec autant de priorité et d’importance que les autres rendez-vous. Ne culpabilise pas de ne pas être présente pour qui que ce soit d’autre que toi à cet instant-là. Profite pleinement de ce moment qui n’appartient qu’à toi, quoique tu en fasses et ne fais pas « sauter » le rendez-vous, aucune excuse !

Tu te dis que tu n’as rien à faire ? Génial ! Tu vas pouvoir commencer ce livre qui attend depuis si longtemps sur ta table de chevet. Comment ça tu es mal à l’aise ? Ce moment, tu l’as programmé, il est à toi et pour toi. Alors, aie de la gratitude pour ce petit espace-temps, vis-le avec un maximum de plaisir, et ne te justifie pas.

 

Voici un petit exercice à faire là, tout de suite : 

Imagine que tu as 30 minutes devant toi et que personne ne va te déranger ni juger la façon dont tu les utilises : à quoi les utiliserais-tu ? Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Fais une liste et la prochaine fois que tu prends rendez-vous avec toi-même, et que tu te retrouves sans idée, viens piocher dans la liste.

 

Comme tu viens de le voir, prendre du temps pour soi est important dans l’équilibre de nos vies. Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est une question de priorité. C’est aussi être bienveillante envers soi-même.
Alors prête à arrêter de culpabiliser et à revoir tes priorités ? Afin de t’aider à repenser ton quotidien et y trouver une place pour toi, je t’invite à télécharger
mon ebook sur les 6 piliers d’une journée qui déchire. J’espère que cet article t’aura été utile et qu’il va te donner envie de poser des actions uniquement pour toi.

Partager sur les réseaux sociaux

10 Commentaires

  1. jeny Kiwhi

    mon challenge du quotidien : prendre du temps pour moi! et surtout sans culpabiliser! car comme tu le soulignes ce n’est pas de l’égoïsme! au contraire, si maman va bien, tout le monde va bien 😂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      oui, lorsque maman va bien, elle peut aussi mieux s’occuper des autres 😊

      Réponse
  2. Marie-Claude Dubois

    Wow ! Ça couvre grand sur pourquoi c’est si difficile de prendre du temps pour soi et en même temps comment faire pour y arriver. Merci beaucoup pour cet article. C’est très enrichissant.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Avec plaisir Marie-Claude 😊

      Réponse
  3. Harmonie des corps

    Le plus compliqué quand on se donne du temps pour soi est d’une part d’accepter que ce temps soit forcément pris sur autre chose (on n’a tous que 24 h dans une journée), mais aussi de ne pas culpabiliser de se le garder.
    Cependant, ce temps pris pour soi permet de se donner un coup de boost vraiment bénéfique.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Oui, il y a tellement d’avantages à prendre ce temps pour soi. En effet, 24h dans une journée, à chacun de décider de ses priorités, et d’élaguer…

      Réponse
  4. Alice

    Merci Caroline pour cet article. Cela doit être un sujet dans l’air car j’ai traité le même thème il y a quelques jours!
    Et oui, je recommande vivement pour notre bien-être de rester aux commandes de notre planning et de notre vie 😉 !
    MERCI

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Rester aux commandes de son planning, j’adore 🥰

      Réponse
  5. Marie de karma-sante.com

    Alors moi je m’accorde une demi-journée pour moi, et une demi-journée en famille. Je travaille du lundi au dimanche, mais le week-end est quand même plus cool. Lorsque je ne peux pas prendre ma demi-journée, comme aujourd’hui par exemple, elle est automatiquement replacée et ce sera demain. Sinon je ne m’accorde pas de temps. Alors si chaque jour, j’ai pu me prendre un instant, c’est très bien, sinon je sais que j’aurai ma demi journée, + celle en famille.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      prendre un instant pour soi chaque jour, c’est le top ! Bravo pour cette organisation 🥰

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue


Je suis Caroline Drouart, j’accompagne les femmes actives à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à déposer leur bouclier et à se reconnecter avec leur nature profonde grâce à mes conseils, exercices de coaching et accompagnement individuel.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Qui suis-je

Suivez-moi sur les réseaux sociaux