Bien être en cours

 

Réveillez votre potentiel et osez vivre la vie qui vous correspond

Comment arrêter de courir après le temps et ralentir le rythme

par | Nourrir son esprit | 8 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Courir après le temps fait partie de notre quotidien à toutes. 

Ces questions relatives au temps  me sont très souvent posées en séance de coaching : “Pourquoi ai-je la sensation de toujours courir ? Pourquoi cette impression de ne jamais arrêter ?”. 

Pour les femmes aujourd’hui, il est devenu très compliqué de concilier à la fois vie professionnelle et vie privée. À force de courir après le temps, elles n’en ont plus pour prendre soin d’elle. Elles s’escriment tout de même à essayer d’être partout à la fois, à tel point qu’elles en perdent leur souffle, jusqu’à la sensation de vivre en apnée.

Héritage transgénérationnel chez les femmes ou problème de société ? Certainement un peu des deux…

Mais comment enrayer cette course et prendre le temps de respirer ?

femme qui jongle entre activités pour gagner du temps

Vivre en conscience

 

Prendre conscience de votre rythme effréné

 

Votre journée est finie, vos enfants sont couchés, votre cuisine rangée. Votre to-do list de demain (bien trop longue), est mise en évidence afin de démarrer votre prochaine journée sur les chapeaux de roues.
Et comme chaque jour, vous allez exécuter les tâches prévues comme un bon petit soldat.

Pourquoi ?

Est-ce pour mieux vous sentir exister ? Pour prouver votre importance ?
À moins que courir après le temps soit vraiment un hobby chez vous 🤣

Il devient urgent de vous poser les bonnes questions. À vouloir toujours en faire plus, on prend le risque de ne plus rien vivre du tout, de passer à côté de sa vie. 

Toutes ces tâches sont-elles obligatoires ?
N’y a-t-il personne pour les faire à votre place ?
Prenez pleinement conscience de vos choix.

Il existe maintenant de nombreux outils de communication qui permettent des interactions dans notre quotidien. Envoyer un mail en faisant la  queue à la poste, un message à la nounou pour annoncer un retard, ces avantages donnent l’impression de gagner du temps. Et pourtant, ces nouveaux outils vous font perdre de vue le respect de votre rythme naturel. Vous vivez constamment dans l’urgence, avec un risque permanent de burn-out.

 

La course au gain de temps

 

Notre époque a vu aussi émerger d’autres moyens pour faciliter notre vie. Mais surtout qui donnent une vision (pas forcément vraie) de gain de temps. Nous achetons du temps :

  • le lave-vaisselle (20mn en moyenne de gagner chaque jour)
  • le GPS (qui trouve le chemin le plus court)
  • les sachets de riz ou pâte précuits (15mn de gagner)

Nous sommes souvent en train de courir après le temps et voulons en acheter à travers une accumulation d’objets et d’applications. Tout ça pour nous faciliter la vie et nous faire gagner de ce fichu temps. Ce temps soi-disant récupéré nous coûte plus qu’on ne le pense.

Et c’est là le début d’une course sans fin après le temps, qui n‘a de cesse de s’accélérer.

femme dévoue à sa famille

Prendre le temps : pour soi ou pour les autres ?

 

Depuis des générations, les femmes sont dévouées à leur famille. C’est un héritage qui remonte à de nombreuses générations avant nous, il est donc bien ancré au plus profond de nos gènes.

Elles aiment s’occuper des autres, de tous les autres : famille (enfants, parents, frères et sœurs) et entourage (amies, voisins, relations, patrons, collègues, clients) et bien entendu la petite dame du coin de la rue qui, elle, n’a plus de famille.

Dès l’enfance, les femmes sont éduquées pour aider. On a toutes entendu nos parents nous dire : “ S’il te plait, sois gentille et va t’occuper de ton petit frère (ou soeur)… Fais-moi plaisir, va ranger le linge…”. Cette consigne gentiment demandée (ou pas, d’ailleurs) a été assimilée à une promesse silencieuse d’amour parental.

En grandissant, les femmes ne se sont plus permis de refuser une demande. Elles ne prennent plus le temps de vivre, elles ont besoin de rendre service, d’être appréciées, de se rendre indispensables et ne savent plus poser de limites.

Maintenant, elles accèdent à l’ensemble du monde du travail, à tous les postes et à de hautes responsabilités. Cette progression a un revers, celui d’avoir comme obligation d’être performante dans tout :

    • dans leur métier
    • en tant que mère
    • en tant qu’épouse
    • en tant que femme.

Grâce à internet, l’accès aux informations est illimité. Elles veulent tout connaître sur l’alimentation, l’éducation, l’épanouissement du couple, comment entretenir son corps. Et cet afflux d’infos va de concert avec l’afflux du stress. 

Il devient tout simplement impossible de tout assumer.

 Prise dans cette spirale infernale, elles en oublient leurs désirs profonds.

Arrêter cette course après le temps

 

Il est grand temps de RALENTIR, de vous poser les bonnes questions :

    • après quoi courez-vous ?
    • est-il nécessaire que vous soyez toujours au top au travail comme à la maison ?
    • qu’est ce qui est important pour vous ?
    • quelles sont vos priorités ?

A force de vouloir tout gérer, de vouloir être parfaite, d’avoir lutté toutes ces années pour l’égalité, les femmes ont endossé des costumes et des comportements qui ne sont pas les leurs.

Notre mental a pris le dessus sur nos ressentis.
Nous nous sommes éloignées de qui nous sommes réellement, de notre corps de femme.
Nous avons voulu être à la hauteur et nous nous sommes imposé des obligations et des contraintes : “ il faut que …. je dois ….”.

Que voulez-vous ? De quoi avez-vous envie ?

Le temps est venu pour vous de réinvestir votre corps, ce corps devenu souffrance.
Prêtez attention à vos ressentis, à vos désirs, écoutez et ressentez vos besoins les plus profonds.

le mental prend le dessus dans la course après le temps

Ralentir pour s’ancrer dans le présent

 

Et si vous arrêtiez l’horloge du temps momentanément pour vivre davantage le moment présent ? 

Se déconnecter quelques minutes par jour, sans culpabilité, et reprendre votre place au centre de votre vie, retrouver votre sérénité.

Vous avez mis la barre très (trop ?) haute. Vous êtes certainement très (trop) exigeante avec vous-même. Et c’est pour cela que vous vivez constamment sous pression, doublée de frustration de ne pas arriver à tout faire dans votre liste pharaonique de tâches.

Votre mission, si vous l’acceptez : réapprendre à vous exprimer. À prendre conscience de ce qui est niché dans votre cœur et à dire bien haut ce qui est dans votre tête.

Par exemple, il y eu un moment où j’en ai eu assez d’entendre le mot “MAMAN” ? Ce mot, crié des dizaines de fois, voire des centaines de fois dans une journée, finissait par m’hérisser le poil. Et en prime, je culpabilisais d’en avoir marre. Il est évident que j’aime mes enfants. Mais au fond de moi, je voulais qu’ils arrêtent de me solliciter et qu’ils appellent quelqu’un d’autre, après tout, ils avaient aussi un papa, ces enfants ! 
Alors avec beaucoup d’humour je leur ai dit “ vous ne voudriez pas appeler Papa pour changer ?
Mais cet humour, qui a tant fait rire mes proches, cachait un mal-être bien réel, un besoin refoulé de me consacrer à autre chose qu’à mes enfants.

N’avez-vous jamais vécu ce genre de chose au moins une fois dans votre vie ? (allez, ne me laissez pas croire que je suis toute seule 🤣)

La solution pour ralentir : se reconnecter à soi, vivre le moment présent. 

Cela signifie en tout premier lieu faire taire votre mental afin que vos ressentis émergent. Détachez-vous de ce bavardage mental qui vous empêche de gérer vos priorités et de découvrir ce qui est important pour vous. Trouvez votre équilibre intérieur, sinon vous prenez le risque de passer à côté de votre vie. Lâchez le contrôle !

7 clés pour arrêter de courir après le temps

 

★ Changer votre façon de vous exprimer

Arrêter de courir après le temps, c’est tout d’abord choisir son vocabulaire.

  • Au lieu de dire : “je n’ai pas le temps”, dites plutôt “je ne prends pas le temps.” C’est le début de votre prise de conscience.
  • Au lieu de dire : “ je n’ai pas le choix”, dites plutôt “comment puis-je faire autrement ?

Contrairement à ce que vous pensez, vous avez le choix. Le choix de ne plus faire comme avant, le choix de faire pour une fois une activité qui vous fait plaisir à vous et pas seulement aux autres, le choix de laisser sonner le téléphone, le choix de rester assise sans rien faire en rentrant du travail.

Mieux vaut faire des erreurs de choix et s’autoriser à changer d’idée que d’attendre la fin de sa vie et d’avoir des regrets.
Je vous propose de réellement faire des choix et prendre le temps d’organiser ce qui est important pour vous. Prenez l’engagement de respecter ce temps qui vous appartient.
Ne remettez pas à plus tard, car plus tard, c’est jamais.

 

★ Faire la chasse aux voleurs de temps : apprendre à dire NON

Toutes ces sollicitations extérieures, le voisin, le collègue, auxquels vous n’osez pas dire NON, vous volent votre temps. Les réseaux sociaux sur lesquels on passe un temps fou sans s’en rendre compte.

Ce n’est pas facile pour vous de dire NON. Pourquoi ? Vous avez peut-être peur de ne plus être aimée, appréciée, invitée… C’est une croyance. On ne vous en appréciera pas moin.
Apprenez à dire non, à vous affirmer.

Le respect de votre temps en dépend. Quand vous pouvez pas, et bien….. VOUS POUVEZ PAS.
Vous ne voulez plus courir après le temps : protégez-le, comme si c’était votre bien le plus précieux. Chaque moment passé ne reviendra plus jamais.
Prenez le temps d’apprécier chaque instant qui vous est donné.

réserver du temps pour soi : un bain

Savoir déléguer et récupérer du temps

Vous en avez marre de courir après le temps ? Fabriquez-en : demandez (et acceptez) de l’aide et ainsi vous vous dégagerez du temps.
Pourquoi ne pas demander à vos enfants de vous aider à la cuisine? Préparer le repas du soir en famille pendant que vous échangez sur votre journée peut être un vrai moment de bonheur.
Installez une liste de tâches ménagère, ou autre, pour chaque membre de la famille. Ok, ce ne sera sans doute pas fait exactement comme vous voulez mais ce sera du temps libre récupéré pour vous.

Et en plus, vous leur faites un énorme cadeau : vous leur apprenez à devenir autonomes.

À la maison, comme au travail il est tout à fait possible de déléguer, c’est une compétence qu’on peut tous apprendre, qui n’est pas forcément innée. Apprenez à faire confiance.
Vous allez me dire que vous irez plus vite en le faisant vous-même ! C’est certainement vrai sur le moment présent … mais dans le temps….en êtes-vous sûre ?

 

★ Accepter de ne pas être parfaite

Courir après le temps est le réel symptôme d’un perfectionnisme écrasant. Ce qui à la base était une qualité est en train de vous empoisonner la vie.
Etes-vous indulgente avec les autres ? Acceptez-vous que leur travail ne soit pas parfait ?
Alors pourquoi être si intransigeante avec vous-même ? Qu’est-ce que cela peut faire si toute votre maison n’est pas rangée quand vous allez vous coucher ?

Combien de temps vous coûtent votre sens du détail et la recherche de la perfection ?
Les gens continueront  de vous aimer même avec des imperfections.

★ Créer une routine positive

Avez-vous déjà fait le compte de vos “obligations” : vous savez, ces activités “il faut/je dois” ?  Ces activités obligatoires sont celles que vous faites en mode automatique, sans aucune remise en question : “ je dois le faire”.  Je vous propose de lister ces activités, et les activités plaisir, celles où vous vous sentez à votre place et en joie.
Quelles sont les proportions de chacune d’elles ? 80…100 % pour les obligations? Le pourcentage restant vous indique votre degré de liberté. Dans le cas ci-dessus, ce degré de liberté est proche de zéro, vos obligations ayant rempli tout votre temps.

En effet, les activités plaisir ne font très souvent pas le poids dans la balance face aux obligations. Elles disparaissent rapidement, et vous devez aller chercher très loin dans votre subconscient pour vraiment savoir ce qui vous fait vraiment plaisir.

Il est donc important d’équilibrer les “il faut/je dois” et les activités plaisir en vous créant une routine positive. Il ne s’agit pas de devenir psychorigide avec un agenda serré, mais plutôt de bien gérer votre temps. En repensant totalement vos routines de travail et votre style de vie, vous retrouverez du temps jour après jour, de la paix intérieure et du bien-être.

rendez-vous avec soi

Prendre rendez-vous avec vous-même

Au lieu de courir après le temps, vous allez lui fixer rendez-vous : un rendez-vous avec vous-même régulièrement. Prenez votre agenda et bloquez une plage horaire. Faites-le maintenant ! 

Que se soit pour prendre un bon bain, se faire un masque, pour lire un bon livre ou suivre une formation en ligne, ce moment pour s’occuper de vous vous appartient. Vous devez faire quelque chose que vous aimez. Quelque chose qui va vous apporter de la joie et de l’épanouissement.
Aller voir un film avec une amie, une soirée en amoureux, un jeu de société avec vos enfants, ou simplement méditer, ce rendez-vous doit être aussi important qu’un engagement professionnel. 

Combien de temps vous consacrez-vous chaque jour ?
Ce moment bien à vous est vital, il va vous permettre de vous ressourcer. À ce sujet, je vous conseille une technique de relaxation qui peut vous aider et qui est relativement courte et rapide : la cohérence cardiaque. C’est une technique que vous pouvez utiliser n’importe quand et n’importe où, sans aucun instrument, effet anti§stress garanti.

 

★ Écouter vos désirs profonds

Qu’est-ce qui se cache derrière le besoin d’arrêter de courir après le temps ?
Que voulez-vous vraiment ?

Prenez un petit carnet et notez sur une semaine toutes vos activités, petites et grandes. Ensuite, prenez-les une par une, et à chaque activité demandez-vous si elle est réellement nécessaire, indispensable, si vous ne pouvez pas faire différemment. 

Prendre du recul est une façon de prendre soin de soi. Prendre de la distance avec chaque facette de votre vie vous permettra, en pleine conscience, de porter un autre regard sur ce qui est réellement important pour vous.
Qu’aimeriez-vous vraiment faire de votre temps ?

 

Ne laissez pas le “faire” déterminer votre “être”. Votre valeur n’est pas égale aux nombres de choses que vous effectuez dans une journée. Vivez l’instant présent, et soyez fière de ce qui est fait. Etes-vous prêtes à créer votre nouvelle routine de vie ? A ralentir ce temps qui semble filer à toute vitesse ? Alors GO …. 

 

Dites-moi en commentaire quelle astuce vous allez utiliser/intégrer dans votre quotidien pour ne plus ressembler à un hamster dans sa roue et enfin respirer !

7 clés pour arrêter de courir après le temps
vouloir être au top citation
Partager sur les réseaux sociaux

8 Commentaires

  1. Angélique

    Merci pour cet article qui met bien en valeur cette course effrénée. Se recentrer dans le moment présent et surtout à soi est un élément-clé dans mon quotidien ; même s’il ne suffit pas ou n’est pas assez long, le fait de se le programmer dans la journée participe au bien-être 🙂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Tout à fait d’accord 😁

      Réponse
  2. Christine

    Merci pour cet article et 100 % d’accord avec toi pour apprendre à déléguer, surtout avec les enfants, c’est ainsi leur apprendre l’autonomie, mais aussi des savoir faire… Et le temps pour soi, c’est bonus. C’est très déculpabilisant de voir les choses ainsi 🙂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Ah, toujours cette fameuse culpabilité si présente… Le temps pour soi, ne devrait pas être un bonus, mais une habitude à prendre… Cela prend du temps à l’installer 😊

      Réponse
  3. Harmonie des corps

    J’ai lu hier un court texte très à propos. Le voici :
    « Pour être efficace, ne cherche pas à gérer ton temps, mais ton énergie. La journée fait 24 heures pour tout le monde, alors que ton énergie, toi seul(e) sais ce qui peut la stimuler ou la gaspiller. »
    (Auteur : Perla Servan-Schreiber)

    Réponse
    • Caroline Drouart

      J’aime beaucoup cette phrase, merci pour ton partage 😁

      Réponse
  4. Valériane

    Cet article est très complet et agréable à lire ! Merci pour toutes ces informations très justes dont nous avons besoin de nous rappeler régulièrement !🙂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Merci de ton retour 😊

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue


Je suis Caroline Drouart, j’accompagne les femmes actives à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à déposer leur bouclier et à se reconnecter avec leur nature profonde grâce à mes conseils, exercices de coaching et accompagnement individuel.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Qui suis-je

Suivez-moi sur les réseaux sociaux