Bien être en cours

 

Se reconnecter à son identité profonde et se révéler

Comment s’aimer soi-même : 10 clés pour apprendre à s’aimer

par | Nourrir son esprit | 15 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

S’aimer soi-même, ça fait un peu narcissique au premier abord… Comme si le fait de s’aimer et de s’apprécier impliquait de se regarder le nombril et de ne plus penser aux autres… Développer l’amour de soi c’est ouvrir la porte à l’amour dans sa vie : accepter de s’aimer, accepter d’être aimée et accepter d’aimer les autres.

Si vous ne vous appréciez pas beaucoup, vous doutez certainement de vos capacités, vous doutez d’être à la hauteur, quand bien même vous avez de belles réussites matérielles, un super job et un salaire très confortable.

L’amour de soi est l’élément le plus profond et le plus intime de l’estime de soi. Quand on développe l’amour de soi, on améliore sa propre estime et par ricochet sa confiance en soi.

Bonne nouvelle : comme la confiance en soi, savoir s’aimer soi-même ça se travaille !

Au programme de cet article :

📌 C’est quoi s’aimer soi-même ?

📌 Testez votre niveau d’amour de soi

📌 Un programme en 10 étapes pour apprendre à s’aimer soi-même

 

C’est quoi s’aimer soi-même ?

Dans le l’Estime de Soi, s’aimer pour mieux vivre avec les autres*, Christophe André et François Lelord accordent une large place à l’amour de soi.

S’aimer soi-même, c’est s’aimer sans conditions, malgré ses défauts, ses limite set ses échecs. Pour être claire, l’amour de soi peut être comparé à l’amour envers vos amis et vos enfants : vous les aimez tels qu’ils sont, en ayant pleinement conscience de leurs qualités et leurs défauts.

S’aimer mieux offre des relations plus épanouies et plus harmonieuses avec les autres, une meilleure stabilité affective, c’est à dire moins de haut et de bas, et une plus grande résistance aux critiques et aux rejets.

Car l’amélioration de vos relations avec les autres personnes ne veut pas dire que vous allez plaire à tout le monde. Certains continueront de vous critiquer ou de vous rejeter, mais vous vous rendrez compte que ces critiques et ces rejets les concernent eux, pas vous. S’aimer soi-même permet de ne plus rechercher l’assentiment ou la validation des autres et de ne plus être soumise à leur avis.

La seule personne à qui vous devez plaire, c’est vous.

En s’aimant soi-même, on donne la possibilité aux autres de pouvoir nous aimer.

 

Évaluez votre niveau d’amour de soi : le test

Avez-vous besoin de travailler sur l’amour de soi ? Si vous arrivez sur cet article, mon petit doigt me dit que vous en avez certainement besoin (on en a toutes besoin), mais je vous propose quand même le test :

Répondez à ces affirmations par vrai ou faux :

    • Je ne m’aime pas beaucoup
    • Je ne sais pas vraiment ce que je vaux
    • Même quand les chose vont plutôt bien, je me sens inquiète
    • Quand j’ai des difficultés, je m’en prends souvent à moi-même et il m’arrive de me détester
    • Je ne fais pas les bons choix dans ma vie
    • Je me sens insatisfaite
    • J’ai du mal à me trouver des qualités

A chaque fois que vous avez répondu « vrai », comptez 1 point. Plus votre note est élevée, plus votre niveau d’amour de soi est bas.

Que pensez-vous de ce résultat ? Avez-vous envie d’entreprendre des changements et d’améliorer vos relations avec autrui ?

apprendre à s'aimer soi-même

Comment faire pour s’aimer soi-même ?

L’amour de soi est un des piliers qu’on travaille en coaching. Je me sers beaucoup des 9 clés que proposent C. André et F. Lelord pour améliorer son rapport à soi-même, aux autres et passer à l’action. Mais aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler des 10 moyens que propose Louise Hay dans son livre Audio « Comment développer l’amour de soi »*.

# 1 Cesser les critiques : pratiquer la bienveillance

Combien de fois vous êtes-vous déjà dit des mots du genre « je suis trop nulle », « je ne suis pas capable », je suis feignante… »

Relativisez et arrêtez de généraliser : vous ne ratez pas tout le temps ce que vous entreprenez. Vous n’êtes pas tout le temps « feignante » : ce n’est pas parce que vous n’avez pas envie de faire le ménage aujourd’hui que vous êtes feignante.

Vous avez l’impression que ce ne sont que des mots, mais ils font mal. Et à force de vous les répéter, vous y croyez.

Et si vous vous traitiez comme vous traitez une amie ? Lorsqu’elle vous raconte des situations ou des expériences, vous ne lui dites pas « tu es nulle » ou « c’est bien fait pour toi » . Vous savez que c’est démotivant, donc vous ne lui dites pas. Faites pareil avec vous !

Lorsque je me suis rendu compte de ces mots que je me lançais toute seule et que j’ai arrêté cette mauvaise habitude, je me suis surprise à rectifier ma famille, mes proches, mes collègues : « mais non, je ne te trouve pas nulle, tu as raté ça mais tu arrives à faire tellement d’autres choses« . Idem à la maison avec mes enfants : je leur apprends à enlever ces mauvais mots qu’ils ont à leur égard, ce sont des violences verbales qu’ils se font tout seuls (ou entre eux 😂)

Choisissez les paroles que vous prononcez et les pensées qui vous nourrissent, comme vous le feriez avec une amie.

#2 Arrêter de se faire peur

Vous pouvez facilement vous laisser emporter par des pensées négatives, qui vous font vous sentir malheureuse, anxieuse. Apprenez à identifier ces pensées noires et à les moduler. Le monde n’est pas en noir et blanc, il est composé de tout un nuancier de couleurs ! Si tout ne se déroule pas comme sur des roulettes, ce n’est pas non plus une catastrophe absolue : nuancez !

Ce n’est pas la peine d’amplifier les événements, de dramatiser les petits faits, de s’imaginer qu’on a une maladie incurable dès qu’une douleur devient insistante.

Remplacez vos pensées effrayantes par des pensées qui procurent du plaisir. Par exemple quelque chose que vous appréciez vraiment : un sport, un paysage, une activité.

 

#3 Accepter que s’aimer soi-même prend du temps

S’aimer soi-même, lorsqu’il y a une vraie carence, peut sembler long  : soyez patiente. Transformer ses pensées ne se fait pas du jour au lendemain. Donnez-vous du temps.

L’estime de soi est comme un jardin qu’on va entretenir. Imaginez que vous êtes en train de planter les graines de l’amour de soi, nous sommes en hiver. Les graines vont mettre quelques semaines à germer : pendant longtemps, on ne va rien voir pousser. Il est tout de même nécessaire d’en prendre soin, de les arroser. De faire preuve de patience,  car vous savez bien que ces graines vont fleurir.

▶ Choisissez les pensées que vous allez planter dans votre subconscient et laissez-leur le temps de s’épanouir.

Continuez d’entretenir votre estime de soi en arrachant les pensées négatives au fur et à mesure que vous les identifiez, elles constituent les  mauvaises herbes de votre jardin.

s'aimer soi-même avec des mots

#4 Cesser de se blâmer : reconnaître ses responsabilités et s’accepter

Je me rappelle de nombreuses situations où je me reprochais de ne pas avoir eu la répartie au bon moment, et en y repensant après coup, je m’envoyais des messages du genre « tu aurais dû répondre ça, pourquoi tu ne l’as pas fait, t’es bête ou quoi » ?

Ou alors face à de mauvaises expériences, vous pouvez aussi vous dire « je l’ai bien cherché », ou ‘ »tu n’avais qu’à t’abstenir ».

Vous vous blâmez, vous faites des reproches, ou en faites parfois aux autres de vous avoir fait vivre cette situation.

C.André et F. Lelord appellent ça « faire taire le critique intérieur ».

Vous méritez l’amour, vous n’avez pas à le gagner. Vous êtes digne d’amour, reconnaissez-le. Vous n’avez pas eu la répartie à ce moment-là ? Ce n’est pas grave : « OK, je n’ai pas eu la répartie et je l’accepte, ce n’est pas pour cela que je ne suis pas digne d’amour. »

▶ Chacune de vos pensées et chaque mot que vous pensez sont des affirmations : préférez des pensées qui vous élèvent au lieu de pensées qui vous détruisent. Créez des affirmations positives.

Répéter des affirmations est une des meilleures façons de construire votre état d’esprit.

Un technique rapide pour accepter et cesser de vous blâmerLa respiration

  1. Prenez une grande inspiration profonde et en expirant relâchez les tensions
  2. Fermez vos yeux, prenez une deuxième longue inspiration profonde et, en expirant, relâchez toutes les peurs et les tensions,
  3. A la troisième respiration, prenez le temps de vous recentrer et dites à l’expiration : « je t’aime telle que tu es »

#5 Se féliciter

Vous avez arrêté les critiques, c’est super, maintenant, passez aux éloges, complimentez-vous.

Réalisez et dites-vous à quel point vous faites bien chaque petite (et grande) chose de la vie. Prenez le temps de les remarquer. Ce que vous faites bien, d’autres ne savent pas comment le faire; prenez-en conscience.

Il y a quelques jours, j’ai installé une nouvelle extension (plugin) sur mon blog. Cela m’a pris quelques minutes, je n’ai pas paniqué lorsque mon site est resté inaccessible pendant plus de 10 minutes (je n’ai pas cherché à regarder plus longtemps). Lorsque j’ia constaté que tout fonctionnait bien, j’ai exulté : j’avais réussi à réaliser cette technique qui, il y a quelques mois, me faisait stresser au plus haut point. Je l’ai faite toute seule, sans recourir à une aide extérieure, et de mon propre chef puisqu’elle ne faisait même pas partie de ma formation ! Alors j’ai fêté ça : une danse improvisée dans le salon, en me serrant toute seule dans mes bras et en me disant « bravo Caroline, tu es géniale, tu as réussi toute seule », sous le regard ébahi de mon mari et ma fille. J’étais trop contente de moi pour me préoccuper de leurs regards 🤣 Bref, je me kiffe !

célébrer se s victoires : dans de la joie

Si vous avez le sentiment de ne pas mériter quelque chose, réfléchissez à ces questions :

    • Qu’estimez vous mériter ?
    • Quelles étaient les lois concernant le mérite dans votre famille ? Que deviez-vous être pour mériter ? Performante, forte, grande, belle, brillante, gentille ?
    • Quelle est cette croyance qui vous entrave pour mériter ?

▶ Remplacez ces messages négatifs, qui, aujourd’hui, vous empêchent de vous apprécier, par un message positif de ce type : » j’ai le droit d’être contente/fière/satisfaite de moi ».

 

#6 Se soutenir davantage

▶ Soyez votre propre soutien et trouvez des moyens pour vous soutenir.

Il s’agira peut-être d’amis à qui s’ouvrir ? C’est mon truc à moi, car j’aime bien discuter et partager avec mes amies, les mauvais jours mais aussi les moments de joie !

Savoir demander de l’aide quand on en a besoin est une vraie force, au lieu de vouloir tout faire soi même et se mettre en colère parce qu’on n’y arrive pas ou s’apitoyer sur son sort.

Vous pouvez aussi trouver des groupes de soutien, de discussion ou des cercles de guérison.

Vous n’en avez pas trouvé ? Créez le !

Vous avez peur de ne pas savoir comment faire ? Rassemblez au début 2-3 amis ou des personnes bienveillantes et donnez vous un programme à suivre. D’autres viendront vous rejoindre par la suite.

Vous ressentez le besoin d’une aide extérieure ? Contacter un coach en développement personnel, j’en connais une très bien 😊

#7 Aimer ses côtés négatifs

Nous avons toutes fait des choix négatifs par le passé, mais n’en restez pas prisonnière : vous pouvez choisir de vous en libérer (vous vous rappelez de la clé #4 la responsabilisation).

Si par exemple vous vous sentez enfermée dans un travail et vous reprochez de l’avoir choisi, vous ressassez peut-être souvent la même pensée « je hais mon travail » et cette pensée vous garde prisonnière.

Prenez conscience de cette pensée négative et changez de schéma, car l’univers va capter votre message récurrent et risque de le reproduire dans votre prochain travail.

▶ Choisissez par exemple une affirmation positive : « je mérite tout ce qui est bon pour moi dans ma vie, je préfère changer ma vie pour le meilleur ».

Quoi qu’il arrive, il y a toujours moyen d’intervenir dans sa vie et la colère n’apporte aucun changement positif. Vous pouvez même utiliser l’humour, il amène beaucoup de positivité :

Lorsque je souhaitais m’échapper de mon travail et ne plus jamais y revenir, je repensais toujours à cette pub du loto :

#8 S’aimer soi-même passe par prendre soin de son corps

Je vous ai beaucoup parlé du mental, maintenant place au corps.

Votre corps est votre demeure dans ce monde : vous devez en prendre soin.

Là, j’aborde l’importance de prendre soin de soi. Je vous reparlerai de s’aimer physiquement, l’image de soi, dans un prochain article.

  • Ce que vous introduisez dans votre corps

Les drogues, les médicaments, l’alcool, peuvent sembler soulager des maux à très court terme, ou chasser les mauvaises pensées, mais le prix à payer est lourd. Votre santé risque de se détériorer encore plus que ce que vous essayez de guérir et vous vous exposez à une dépendance négative. Depuis plusieurs années, je me suis tournée vers les médecines douces (homéopathie, acupuncture, ostéopathie…)

La nourriture est le carburant de notre corps. Choisir une bonne alimentation agit en prévention sur bien des maux.

De quel genre d’alimentation votre corps a t il besoin pour être dans son fonctionnement optimal ? je connais les aliments qui me réussissent et ceux que je ferais mieux d’éviter, mais à vous d’être attentive et d’observer ce qui vous amène de l’énergie et ce qui vous en enlève.

Bien souvent, nous mangeons nos émotions jusqu’à mettre notre santé en péril (je vous invite à lire cet article sur les kilos émotionnels).

▶ Devenir conscient de ce que nous mettons dans notre bouche est un acte d’amour de soi.

 

  • Ce que vous faites faire à votre corps

Là, je vous propose de trouver des exercices qui vous plaisent, qui font du bien à votre corps, et de les reproduire.

▶ Prenez du recul sur les activités que vous pratiquez : que génèrent-elles pour votre corps ?

Pendant plusieurs années, j’ai pratiqué des séances de HIIT (des exercices de haute intensité intervalles fréquents). Il s’agissait d’enchainer des mouvements très rapides en 30 secondes, faire une pause de 30 secondes puis commencer un autre série de mouvements. C’est une pratique où le rythme cardiaque augmente rapidement et où on perd aussi rapidement des calories. Couplée à une méthode de rééquilibrage alimentaire, cette technique était parfaite pour perdre du poids. Je la pratiquais 1 jour sur 2, parfois entrecoupés de runnings fractionnés. Les résultats étaient là mais la fatigue aussi : je ne pouvais pas continuer cette pratique plus de 1 mois d’afilée car mon corps était trop fatigué, trop soumis à des petits bobos d’articulations ou tendinites.

J’ai mis plusieurs années à me rendre compte que j’en demandais trop à mon corps. Si je voulais continuer ma pratique du running, mon sport préféré, pendant encore de nombreuses années, je devais choisir ce que je demandais à mon corps.

Depuis cette année, je pratique les pilates, et à chaque séance, mon corps me dit merci. J’avais essayé il y a 3 ou 4 ans, mais je trouvais ça trop mou, je n’étais pas prête… Aujourd’hui, c’est parfait : je sens ma colonne vertébrale qui se remet en place à chaque mouvement que j’exécute. Et surtout, je pratique en pleine conscience : tout mon être est là pour recevoir.

prendre soin de son corps par des activités bonnes

#9 L’exercice du miroir

On passe à la pratique ?

Cet exercice n’est pas évident à faire au début, alors soyez indulgente, laissez vous du temps (voir #3).

😊 Mettez-vous face au miroir et regardez-vous dans les yeux.

Souriez-vous.

Exprimez l’amour que vous vous portez : « je t’aime, je t’aime vraiment, je t’aime vraiment beaucoup ».

Acceptez que cela vous paraisse bizarre, acceptez la tristesse, la colère, ou la peur. Acceptez tout ce que vous ressentez, ce n’est pas grave. Lâchez votre mental et tous les mots qui peuvent vous passer par la tête. Lorsque j’ai fait cet exercice, au début, je me suis dit « n’importe quoi, tu deviens folle ma fille« , puis j’ai accepté de jouer le jeu et de le faire vraiment, en faisant taire mon mental. Et là, je me suis mise à pleurer. Lâcher-prise.

😊 Répétez plusieurs fois par jour

Avec les répétions, votre énergie intérieure se libère, vous devenez naturellement aimable.

😊 À dire le matin

« je t’aime, que puis je faire pour toi aujourd’hui qui te rendrait heureuse ?

Ecoutez. Peut-être n’entendrez-vous pas de message, peut-être ne saurez vous pas réagir. Apprenez à vous faire confiance.

😊 En cas d’événement
  • Un événement négatif ? Lorsque votre enfant fait une bêtise, vous ne cessez pas de l’aimer. Alors faites la même chose, dites-vous « Je t’aime malgré tout« .
  • Quelque chose d’extraordinaire arrive ? Courez devant le miroir, dites « merci« 
  • Vous avez besoin de pardonner ? Devant le miroir, dites  » je te pardonne de ne pas t’aimer, quoi qu’il en soit je te pardonne. Je pardonne et je suis pardonnée. »
😊 Ce que vous avez du mal à dire en face

Dites devant le miroir ce que vous avez du mal à dire en face : à vos parents, votre médecin, votre patron, votre partenaire, cette amie proche.

😊 Vos pensées négatives

Reconnaissez vos vieilles pensées négatives devant le miroir et affirmez « merci de le partager » et n’oubliez pas de transformer votre pensée négative en affirmation positive (voir #4)

 

Donnez de l’amour devant le miroir, plus vous en donnerez et plus vous en recevrez.

 

#10 S’aimer soi-même, ça commence maintenant !

Faites le 1 fois par jour. Puis dès que vous faites une pause, passez devant un miroir, aux toilettes, dans le rétroviseur de la voiture.

Maintenant.

Allez-y là, lâchez la lecture et faites le,  pas besoin d’attendre.

Commencez simplement avec « je suis disposée à apprendre à m’aimer »

L’univers vous entendra, vous commencerez à recevoir des réponses positives, à vous aimer et à accepter les autres tels qu’ils sont.

Amour de soi : exercice du miroir

Finalement, s’aimer soi-même c’est simple !

Lorsqu’on se sent en décalé avec les autres, on aimerait les changer… Utilisez plutôt votre énergie pour vous transformer vous même et transformer votre vie !

Lorsque vous changerez vos croyances négatives à votre sujet, vous changerez réellement votre vie. Acceptez d’aimer l’être que vous êtes.

Vous aimer davantage vous autorisera à donner plus d’amour au monde.

Vous avez maintenant un test à votre disposition pour évaluation l’amour que vous vous portez et un programme de 10 clés pour apprendre à s’aimer soi-même :

#1 cesser les critiques
#2 penser plaisir
#3 le temps de s’épanouir
#4 arrêter de se blâmer
#5 se féliciter
#6 se soutenir
#7 aimer tous ses côtés
#8 soin de son corps
#9 miroir
#10 commencer maintenant

Alors, prête à vous aimer ? Par quoi allez-vous commencer ?

Sources

L’estime de soi, s’aimer pour mieux vivre avec les autres, Christophe André et François Lelord

Transformez votre vie, Louise Hay

Livre audio Comment développer l’amour de soi, Houise Hay

comment s'aimer soi-même visuel
s'aimer soi-même : citation
Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 2

15 Commentaires

  1. Emilie Marie Berge

    Superbe article Caroline! J’ai lu les phrases a voix haute au fur et a mesure et rien que ca, ca m’a fait du bien! Le dialogue interne est tellement important! J’etais contente de voir que mon score etait simplement de 2. Whoop whoop! Je vais pratiquer l’exercise du miroir pour diminuer mon score 😉 Merci 🙂

    Réponse
  2. Géraldine

    Très bon Podcast Caroline ! J’apprécie le fait que vous vous basiez sur différentes références littéraires pour parler de ce point clé pour avancer dans sa vie : s’aimer soi-même ! Depuis que je suis bien plus conciliante avec moi-même et que je suis à mon écoute, je fais des bonds de géant dans la bonne direction. Il m’a fallu du temps pour le comprendre et il m’est bon de réécouter des contenus sur ce sujet pour rester dans la bonne voie… ;o)

    Réponse
    • Caroline Drouart

      c’est vrai que c’est un long chemin mais je me suis aperçue que j’avais progressé lorsque j’entendais mon entourage se dire des mots que je ne me disais plus. Toutes les clés ont leur importance, et si j’en maitrisais certaine, j’étais complètement à la ramasse sur d’autres 😂

      Réponse
  3. Charthur

    Merci pour tous ces bons conseils. Pour moi le plus difficile à appliquer c’est de savoir demander de l’aide.mais tu as certainement raison cela doit être très epanouissant.
    J’ai adoré cette lecture.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Demander de l’aide, ça s’apprend ! et quand on commence, n se rend compte qu’il y a plein de monde autour de soi, tout disposé à nous donner un coup de main 😘

      Réponse
  4. Alex

    Bon alors en faisant le questionnaire, j’ai l’impression de vachement m’aimer ! 😂
    Mais je dois reconnaître que je ne pratique pas beaucoup de ces 10 clés et que certaines d’entre elles (comme l’exercice du miroir) ne me mettraient pas très à l’aise.
    Tout à fait d’accord avec ta conclusion : il est bien plus facile de se changer (même si ça demande beaucoup d’efforts) que de changer les autres. Merci pour ce partage riche.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Merci Alex, bravo si tu as un bon niveau, on ne part pas tous avec un amour de soi au ras des pâquerettes! j’aimerais bien avoir aussi le retour de quelques femmes sur le test 😉
      pour l’exercice du miroir, il faut être indulgent et accepter d’être mal à l’aise, c’est pas grave 🙂

      Réponse
  5. Gaëlle

    Merci pour ce très bel article. C’est difficile de s’aimer soi-même et je trouve ça triste. S’il y a des choses que je pratique déjà depuis ma dépression, je n’ai jamais pensé à me demander ce qui me ferais plaisir chaque matin. Aujourd’hui encore et même si je fais plus attention, je me relègue souvent au second plan. Ce rappel tombe à point nommé, merci Caroline !

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Le plaisir est essentiel pour apprécier sa vie. Lorsque moi aussi je suis passée par la cas dépression, une de mes premières étapes a été de retrouver cette notion de plaisir, éclipsée par toutes les contraintes et obligations quotidiennes 🙂
      Sois vigilante, ne te fais pas toujours passer en dernier 😁

      Réponse
  6. Sandra

    Merci pour ces conseils ! C’est marrant la façon dont s’aimer soi peut être perçue. Alors que cela devrait être naturel, tu parles de narcissisme alors que de mon côté, je trouvais cela un peu perché. Heureusement, une fois passé ce cap, on peut apprendre au fil du temps à vraiment s’aimer 🙂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Merci Sandra, tu as raison, ça parait aussi un peu perché. Il y a un cap à passer, une maturité peut-être

      Réponse
  7. yseult

    Oui s’aimer soi meme et s’accepter est un bon départ de travail en coaching et commencer par arrêter les petites phrases assassines 😉 »roooo t’es nulle  » etc. etc
    Merci pour cet article

    Réponse
    • Caroline Drouart

      et il y en a tellement des petites phrases assassines, le plus grand pas est de s’en rendre compte 😊

      Réponse
  8. Manu

    Merci pour ce Podcast Caroline! L’amour de soi-même est en effet une chose à travailler, même avec tous les livres de
    développement personnel que je lis, des fois je me surprends encore avec des pensées limitantes vis-à-vis de moi-même.

    Merci de préciser que le fait de demander de l’aide est un acte d’amour envers soi-même, assez souvent il nous arrive de ne pas avancer juste à cause du fait que l’on a pas demandé d’aide.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      se donner des preuves d’amour, peut-être une clé que j’aurais dû rajouter ! Demander de l’aide n’est pas facile pour certains, mais c’est tellement épanouissant, pour les deux parties concernées !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue


Je suis Caroline Drouart, j’accompagne les femmes actives à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à déposer leur bouclier et à se reconnecter avec leur nature profonde grâce à mes conseils, exercices de coaching et accompagnement individuel.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Qui suis-je

Suivez-moi sur les réseaux sociaux