Bien être en cours

 

Réveillez votre potentiel et osez vivre la vie qui vous correspond

L’importance de poser ses limites pour un équilibre vital

par | Nourrir son esprit | 13 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Connaissez-vous vos limites ? 

Car il est difficile de les poser quand on ne les connaît pas… 

Avant de partir à la découverte de vos limites, j’aimerais vous expliquer  il est si important de savoir poser ses limites ?

Pour définir ses limites, comprendre ce qui est important pour vous et comment faire pour le préserver, encore faut-il commencer par bien savoir ce que cela veut dire.

Partons explorer !

 

Qu’est qu’une limite ?

 

“Quelles sont tes limites ?” 

Quelle drôle de question. Pourtant, je la pose souvent à mes clientes lors des premiers entretiens de coaching individuel.

Et là, gros silence…

De nombreuses personnes ne savent pas où est la limite, ni même ce que c’est.

Une limite est une ligne de séparation, une frontière, voire un commencement ou une fin.
On peut considérer que tout ce qui existe possède une limite, que ce soit le temps, l’âge, un territoire, les possibilités physiques et intellectuelles…..et que ces limites peuvent être naturelles ou fixées.

Il est primordial de faire un point sur ce que vous êtes prête à accepter, sur la valeur que vous vous attribuez, de comprendre que pour se faire respecter il faut se respecter soi-même.

Et c’est bien de cela que je vous parle ici quand j’emploie le terme limite.
Ces limites seront ces frontières que les autres ne devront pas dépasser sans qu’il y ait des conséquences. Soyons d’accord, je ne parle pas de contrôler ou de manipuler les autres mais bien d’exprimer ce qui est acceptable ou non, en un mot savoir dire STOP.

Pourquoi poser ses limites ?

 

Il est important que les gens qui vous entourent ou que vous croisez dans votre vie sachent jusqu’où ils peuvent aller avec vous, ce que vous êtes prête à accepter.
Bien exprimer vos limites, c’est faire preuve de clarté dans vos relations à l’autre, mais c’est aussi définir vos valeurs, être intègre dans tout ce qui vous définit, dans vos idées, vos besoins.

Refuser qu’on vous malmène, qu’on vous manque de respect ne s’oppose pas à l’amour, à l’amitié, ni au respect des règles au travail. Laisser les autres s’imposer à n’importe quel prix dans votre espace vital empiète également sur la bienveillance que vous vous accordez.

Si vous souhaitez prendre votre vie en main et retrouver  une meilleure estime de vous, vous avez à  redevenir pleinement vous-même. 
Attendez-vous certainement à contrarier votre entourage de temps à autre, mais il faudra faire ce choix sinon c’est vous qui serez contrariée.

 

Comment faire pour poser ses limites ?

 

Ses limites personnelles

L’interaction fait partie de notre quotidien dans notre société.

Nous sommes tous liés dans nos rapports personnels, professionnels, familiaux et vous pouvez très vite vous sentir débordé si vous n’osez rien refuser aux autres. 
Il existe des règles dans le travail et dans la société. Sans ces règles ce serait vite l’anarchie, et les débordements seraient multiples. 
Ces règles sont des limites, elles ne sont pas toujours respectées, c’est souvent dû à l’incompréhension ou aux différences culturelles et sociales.

Le pays où vous vivez, l’éducation que vous avez eu, les différents évènements de votre vie ont façonné votre cadre personnel. Ils ont créé vos valeurs fondamentales, celles qui dictent vos décisions, qui vous montrent plus ou moins votre chemin.
Ce sont ces différences de base qui font que vous n’avez pas les mêmes valeurs, par exemple que votre voisin, ni la même façon de les exprimer. Vous ne défendez pas les mêmes causes, le niveau de l’acceptable ne sera  pas le même pour tout le monde.

Prenons un exemple du quotidien : la ponctualité.
Si vous êtes de celles pour qui la ponctualité est une valeur importante, il sera primordial pour vous d’être à l’heure. Vos réunions commenceront à l’heure dite, vous respecterez vos horaires de rendez-vous et lorsque vous serez invitée, vos hôtes sauront que vous arrivez à l’heure prévue. 
Et naturellement, vous attendrez la même chose des autres.
Mais tout le monde n’a pas la même idée de la ponctualité. Quand certains prennent leurs aises avec l’heure et estiment que s’ils arrivent 10 mn plus tard que l’heure prévue, ce n’est pas du retard, d’autres arriveront en avance au rendez-vous afin de commencer à l’heure.

Une personne ponctuelle sera aussi intransigeante dans sa vie professionnelle que personnelle, et cela peut vite devenir tendu avec son entourage si ses amis ne sont pas sur la même longueur d’onde.

faire-respecter ses limites-ponctualité

Connaître ses valeurs

 

Bien connaître vos valeurs va vous permettre de définir ce qui est acceptable pour vous.

Tant que vous serez cohérent avec elles, vous serez dans la bienveillance envers vous-même.
Vous devez sentir quand vous atteignez vos limites car un sentiment étrange de colère, d’agacement va vous envahir tout doucement et si vous n’y accordez pas d’attention vous pouvez aller jusqu’à l’explosion (ou l’implosion).

Il est important de bien cerner les besoins liés à ces valeurs, et ce que cela provoque quand vous en êtes coupé :

  • L’expression : vous exprimez-vous facilement ? Vous coupe-t-on souvent la parole ? Qu’est ce que vous ressentez quand cela arrive ?
  • l’espace vital : avez-vous besoin de distance physique avec les autres ? Etes-vous plutôt tactiles ?
  • l’authenticité, l’honnêteté : vos rapports aux autres, que cela soit dans votre cercle familial, amical, ou professionnel, sont-ils sincères ? Honnêtes ? Comment réagissez-vous lorsque la personne en face de vous n’est pas sincère ? 
  • structure et organisation : Êtes-vous flexibles ? Les changements de dernière minute vous font-ils peur ? ou vous agacent ? Râlez-vous facilement ? Savez-vous dire NON aux sollicitations ou acceptez-vous de mauvais-gré ?
  • le domaine de l’argent : Donnez-vous sans compter ? Même au-delà de ce que vous pouvez ? Vous sentez-vous obligé ? Vous sentez-vous apprécié pour autre chose que pour cet argent ?
  • les obligations, contraintes, tâches ingrates : Etes-vous celui ou celle qui rend toujours service ? Est-ce que vous le faites toujours de bon cœur ou avez-vous l’impression de subir ? Connaissez-vous vos limites de tolérance ?

Ces valeurs d’authenticité, de sincérité, d’écoute, de souplesse, de générosité, de gentillesse, de responsabilité ne sont que quelques exemples parmi une très longue liste.

A vous de définir les valeurs les plus importantes pour vous.

Quelques questions pour vous aider à poser vos limites

Apprendre à se connaître est un travail de patience et de longue haleine. 
Réfléchir à ses limites se fait en dehors de toute situation tendue.
Posez-vous devant une feuille de papier et réfléchissez dans un endroit calme et détendu.
Un petit feedback sur vos situations et rencontre du quotidien :

★ Qu’est-ce qui vous met en colère ?

★ Qu’est-ce qui vous frustre le plus ?

★ Qu’est-ce qui vous fait râler ?

★ Qu’est-ce qui vous fait souffrir ?

★ Qu’est-ce qui va à l’encontre de vos valeurs ?

★ Quand est-ce que vous vous dites “Je ne peux pas laisser passer ça !”

★ Arrivez-vous à exprimer vos désaccords ?

Ce sont parfois les situations les plus difficiles qui nous font le plus avancer. N’ayez pas peur d’aller les explorer 😊

trouver sa voie avec l'ikigai

Mettre des limites : les exprimer clairement

 

Exprimer ses limites 

 

Il est de votre responsabilité de sentir quand une sensation, un ressenti, agréable ou non, s’impose à vous. C’est comme un gyrophare qui apparaît en pleine obscurité afin d’éveiller tous vos sens.
L’objectif n’est pas d’imposer des interdits partout, mais bien de ressentir au plus profond de soi, ce qu’on a envie de s’autoriser à soi et aux autres. Écoutez cette petite voix, celle qui sort des profondeurs de votre corps et qui essaie de vous orienter vers ce qui est bon pour vous.

Vous pouvez avoir besoin de poser des limites vis-à-vis du comportement d’une de vos relations ou d’un proche, ou une situation qui n’est pas au plus clair et qui vous tracasse.
Lorsque vous exprimez vos seuils d’acceptation, les autres prennent leur responsabilités de les respecter ou d’aller au-delà malgré tout. Il est important qu’ils connaissent les conséquences de transgression.

Quand vous tolérez régulièrement des comportements qui vont à l’encontre de ce que vous désirez, sans l’exprimer, vous accumulez de la pression, vous gardez au plus profond de votre être ce que vous n’osez pas dire et nul ne s’en rend compte.
S’ensuit une réaction bien souvent démesurée et personne ne fera le rapprochement avec l’événement qui vient de se passer : c’est le principe de la goutte d’eau qui fait déborder le vase. 

Et si vous agissiez avant qu’il ne soit trop tard ?

Maintenant que vous prenez conscience de vos limites et de l’importance de les énoncer, ne perdez plus de temps et exprimez ce que vous n’êtes plus prête à accepter. Vos relations y gagneront en valeur et votre vie en sérénité.

 

Pourquoi est- il si difficile d’exprimer ses limites ?

 

Protéger ses différents espaces (émotionnel, mental, physique), c’est quelque fois dire “NON”.

Et étrangement dire “NON” fait peur : vous avez peur de décevoir, peur de ne plus être aimé, de ne plus être apprécié, de ne pas être compris…Lorsque vous acceptez qu’on vous envahisse, vous faites souvent face à un trop plein d’émotions.

Et quand vous voulez vous exprimer sur vos valeurs profondes, c’est votre mental qui prend le dessus avec sa tonne de questions : 

    • qu’est-ce qu’on va penser de moi ?
    • Comment va t-il le prendre ?

La personne en face de vous n’est pas à votre place, elle n’a peut-être pas les mêmes valeurs, et ne comprendra sans doute pas votre réaction. 
Mais c’est pour VOUS que cela doit résonner.
Vous pouvez apprendre à dire “NON”, sans culpabiliser, même si la peur d’abîmer vos relations est bien présente.

Savoir poser ses limites sans conflits

 

Etre clair avec soi-même sans chercher à accuser l’autre.

Avez-vous remarqué que, dans une situation à chaud, si vous n’avez pas exprimé ce que vous étiez prête à accepter avant cette situation, vous avez tendance à partir au quart de tour et à exagérer :“Tu ne me remercies jamais quand je fais quelque chose pour toi, tu es toujours….”

L’avez-vous précisé à un moment dans votre relation ?
Bien souvent vous regrettez après d’y être allé si fort … mais trop tard !

La solution :

  • réfléchir avant à ce qui est réellement important pour vous et à la façon dont vous allez l’exprimer – en utilisant le “JE” à la place du “TU”. C’est une autre forme de communication bien moins agressive qui évite que l’autre ne se sente accusé.

Cette forme d’expression est basée sur la communication non violente qui utilise un processus en 4 étapes :

⭐️ j’observe que ……

⭐️ je ressens…., je me sens…

⭐️ j’ai besoin de…..

⭐️ je demande que, je propose que …… voilà ce qui se passera …

Pour cette dernière partie, je vous laisse juge de la forme en fonction de la situation et du niveau à ne pas dépasser. Vous pouvez employer un ton plus ou moins ferme.

Quand de mauvaises habitudes sont prises, il vous faudra faire preuve de patience pour les transformer mais ayez bien à l’esprit que rien n’est irréversible quand on y met les formes.

découvrir son ikigai

Poser ses limites : une question de respect

 

Le respect de soi 

 

Le respect de soi passe par bien comprendre vos différents degré d’acceptation et votre façon de les exprimer et de les mettre en place.

Tout ce travail va agir en prévention pour votre bien-être, mais également pour celui des autres.
En effet, quand vous êtes serein, tout votre entourage en profite.
Une fois que vous avez fait ce travail de prise de conscience et de communication, il vous reste une dernière étape qui est de réfléchir aux conséquences s’il y a transgression des frontières.

Car faire respecter vos limites, c’est vous respecter vous-même.
Et vous respecter vous-même, c’est imposer le respect aux autres.

Pourquoi est-il si primordial de faire respecter vos limites ?

Rappelez-vous toutes ces fois où vous n’avez pas osé exprimer vos désaccords, votre mécontentement passé sous silence face à certaines situations.
Comment vous êtes-vous sentie ? Malheureuse, non respectée, pas très fière de vous de ne pas vous être affirmée ?
Ensuite vous vous êtes accablée de reproches, avez ressenti de la déception envers vous-même. Tous ces reproches injustifiés vous empêchent de vous aimer pleinement, ils contribuent à baisser votre niveau d’amour de soi.

Et pourtant, quelques fois, face à certains comportements vous vous êtes dit : “si on me faisait ça, cela ne se passerait pas comme ça !”

A oui ? Que se passerait-il ? Qu’auriez-vous fait ?
C’est plus facile quand cela arrive chez les autres 😉

 

Le respect de ses engagements

 

Que devez-vous faire en cas de violation de vos frontières ?
Quel sera votre comportement ? 

Il existe 4 critères de base concernant votre action, elle doit être :

  • Applicable

Quelle qu’elle soit, vous devez être en mesure de mettre votre action en œuvre.

Par exemple : votre enfant vous tire la langue, lui dire “arrête sinon je te coupe la langue” n’est clairement pas applicable.
Votre enfant le comprendra très vite dès la première tentative.
Non seulement il va se permettre de continuer mais vous  aurez perdu toute crédibilité dans votre rôle de parent.
Vous aurez la sensation que votre enfant ne vous respecte pas alors que c’est vous qui ne respectez pas votre engagement (heureusement dans ce cas…😅)

  • Proportionnée

Votre action et la cause de cette action doivent être proportionnées.

Lorsque vous dites à votre conjoint : “si je vois encore une seule chaussette sale traîner par terre, je te quitte !”, c’est sans aucun doute un peu excessif !
…. ou alors une excuse car votre décision est déjà prise !

  • Non-négociable

Votre action doit être claire et non discutable.
Une fois la sanction évoquée en cas de dépassement de limite, on n’en rediscute plus.

Si vous expliquez à votre enfant que vous l’emmènerez en pyjama à l’école s’il ne se dépêche pas le matin…. Passez à l’action.
Votre parole ne sera pas mise en doute, vous gagnerez en crédibilité.

  • Constante

Quelle que soit la personne que vous avez face à vous, famille, ami, professionnelle, votre comportement devra être le même.
Là encore, votre constance dans vos actions ou réactions vous fera gagner de la crédibilité. les gens sauront que vous êtes une personne de parole quelle que soit la raison.

Vos limites n’ont pas été mises dès le début ?

 

Pas de panique !!!

Pas de bouleversement atomique non plus.

Heureusement il n’est jamais trop tard, il est quelquefois difficile de savoir poser ses limites dès le début et vous n’êtes pas la seule dans ce cas, donc c’est tout à fait compréhensible.
Toutefois, il faudra sans doute y mettre les formes pour commencer afin de ne pas surprendre tout le monde par ce changement brusque de comportement.

Après avoir formulé à votre entourage que vous ne pouvez pas toujours tout accepter, utilisez des formules simples du style -” Je me rends compte que …., jusqu’à présent, j’ai accepté …., mais maintenant…, donc…”.

poser ses limites : respecter ses valeurs

Comprendre ce qui est important pour vous est un acte d’honnêteté envers vous-même.

L’exprimer aux autres leur permet de mieux comprendre votre fonctionnement et de mieux interagir avec vous dans le respect de tout le monde.

Au fur et à mesure que vous définirez ce que vous êtes prête à accepter, vous développerez votre sensibilité à l’intrusion, et réagirez dès les premiers signes afin de rétablir la situation plus rapidement et en douceur.

Poser ses limites, ce n’est surtout pas entrer en conflit. Vous devez les déterminer et les exprimer avec bienveillance, montrer ce que vous êtes prêt à accepter vous permet de vivre plus sereinement avec les autres.

Plus vous connaissez vos besoins vitaux et vos aspirations profondes, plus vous vous affirmez en tant qu’individus, dans toute son unicité, et plus vous cultivez votre estime de soi.

Maintenant que vous avez toutes les clés en main, dites-moi, quelle est LA LIMITE que vous avez besoin de poser aujourd’hui et qui fera toute la différence dans votre vie ?

PASSEZ À L’ACTION !!!

3 étapes pour poser ses limites
Citation Michelle Obama pour poser ses limites
Partager sur les réseaux sociaux

13 Commentaires

  1. Deltrey - DLD Communication Digitale

    Article très complet.
    Poser des limites n’est pas toujours évident surtout avec des personnes qui nous sont proches mais c’est pourtant vital.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Oui, pas évident, tu peux commencer par des personnes moins proches ?

      Réponse
  2. Deltrey - DLD Communication Digitale

    Je dois avouer que je ne m’étais jamais posé la question et que je ne connais pas qu’elles sont mes limites. Il va falloir que je prenne le temps de travailler la-dessus. Merci pour les conseils et pour la remise en question

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Avec plaisir 😊 Tu as les questions à te poser pour déterminer tes limites 😁

      Réponse
  3. Harmonie des corps

    Merci pour ces conseils. Rester crédible est en effet essentiel.

    Réponse
  4. Lidie OUSSENI-ALI

    Merci pour ce rapel, cela a été difficile pour moi. De poser des limites, et parfois je trébuche mais c’est pas grave. Je recommence encore et encore. Magnifique article.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Bravo 👏 poser ses limites, ce n’est pas toujorus facile, et puis parfois nos limites évoluent, on change, on prend conscience de nos besoins, et il y a à nouveau besoin de faire le point.

      Réponse
  5. Edward

    Merci pour ces rappels utiles. On a tous besoin d’un cadre qui nous permet de préserve notre espace et de communiquer avec les autres. La tendance naturelle c’est de dépasser les limites si elles ne sont pas clairement définies. C’est humain, il faut savoir « éduquer » les gens – ce n’est pas toujours de leur faute – un peu comme un chien de berger avec ses moutons qui les guide.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Tu as raison,, ce n’est pas forcément « la faute des autres », il faut déjà être conscient de ses limites et les exprimer. D’un autre côté, lorsque certaines personnes sont au courant et qu’elles vont au-delà… elles savent pertinemment à quoi elles s’exposent et elles ont peut-être une tendance à la manipulation ou à agir en force 😊

      Réponse
  6. Gladys

    Poser ses limites et les faire respecter, ce n’est pas toujours évident. Surtout quand on tombe sur quelqu’un d’un peu manipulateur qui vous met la pression 😉 Personnellement, quand je ne sais pas comment dire non, j’essaye de gagner du temps en répondant que j’ai besoin d’un peu de temps pour réfléchir, ce n’est pas le bon moment. Merci pour cet article très intéressant.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Poser ses limites, ce n’est pas forcément dire non, je prépare un prochain article sur ce sujet justement. Il devient évident qu’on a besoin de poser ses limites quand la pression s’accumule … et que tu pètes un câble, c’est le risque 🤣

      Réponse
  7. Valériane

    Article bien complet ! J’avoue avoir appris ce que sont mes limites seulement il y a 4 ans lors du début d’une thérapie. Aujourd’hui cela me semble essentiel et pourtant je ne m’étais jamais posée la question avant. Merci pour toutes ces informations importantes 🙂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      En effet, prendre conscience qu’on a des limites c’est le gros pas à franchir, après ça va déjà beaucoup mieux 😁

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Courir après le temps : problème de société ? - […] En grandissant, les femmes ne se sont plus permis de refuser une demande. Elles ne prennent plus le temps…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue


Je suis Caroline Drouart, j’accompagne les femmes actives à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à déposer leur bouclier et à se reconnecter avec leur nature profonde grâce à mes conseils, exercices de coaching et accompagnement individuel.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Qui suis-je

Suivez-moi sur les réseaux sociaux