Bien être en cours

 

 

Bien dans sa peau et dans sa tête,

réveillez votre esprit et affinez votre silhouette

Bien être en cours

 

Bien dans sa peau et dans sa tête,

réveillez votre esprit

et affinez votre silhouette

Faire le bon choix sans tomber dans ces pièges

15 Oct 2020 | Nourrir son esprit | 0 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Pourquoi vous est-il si difficile de faire un choix dans votre vie ? Vous avez pourtant l’habitude de prendre des décisions au boulot.

Mais quand il s’agit de faire un choix, le bon choix, dans votre vie, votre couple, pour vos enfants, vous avez des doutes. Vous avez peur.

Choisir fait peur.

Et si vous vous trompiez ?

Vous avez la sensation que ce choix aura une incidence sur tout le reste de votre vie.

Vous commencez à vous faire le film dans votre tête de tout ce qui pourrait mal se passer, jusqu’au pire scenario-catastrophe.

Comment être sûre de faire le bon choix ?

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise décision, il y a un choix, le meilleur pour vous à un moment donné.

La tentation d’un choix facile est grande. Je vous dévoile les pièges sur la route de bon choix.

faire-le-bon-choix-pieges

 

#1 Faire votre choix en fonction des autres

 

  • Vous rencontrez des difficultés dans votre couple et la question de la séparation revient souvent. Partir ou rester ? Persévérer, tenter une énième fois de continuer ensemble ou prendre une décision radicale ?

Pourquoi est-ce si difficile de choisir ?

Parce que vous avez peur.

Peur de vous tromper : comment sera l’avenir si vous prenez la mauvaise décision ?

Peur de décevoir, d’être jugée : par vos enfants, vos parents, vos amis, votre entourage.

Mais personne d’autre que vous n’est capable de savoir ce qui est bon pour vous ou non.

Faire un choix pour faire plaisir aux autres, à l’autre, n’est pas un choix honnête.

Combien de temps ce choix tiendra t-il s’il n’émane pas directement de vos tripes et si vous n’êtes pas convaincue ?

Par exemple, si l’une de vos valeurs est la justice, prendre une décision qui enfreint la loi, ou particulièrement inéquitable vous paraîtra … irréaliste. Vous ne le verrez peut-être pas directement, mais une décision à l’encontre de vos valeurs générera une sensation d’écœurement, de malaise profond, peut-être des maux de tête.

📌 Alors, ayez le courage de vous poser ces questions :

  • Qu’est-ce qui est important pour vous ?
  • De quoi avez-vous besoin ? Allez chercher votre désir le plus profond.
  • Quelles sont vos valeurs ?
  • Quel est votre objectif de vie ?

 

#2 Croire qu’il faut du courage pour faire un choix difficile

 

Il y a quelques jours, j’ai communiqué sur les réseaux sociaux ma décision de mettre un terme à ma première vie professionnelle, tout en quittant également mon statut de fonctionnaire.

J’ai eu de très nombreux commentaires.

Le mot courage y était souvent mentionné. Mais ce fameux courage que mon entourage voit n’est qu’une opinion, un point de vue. Le courage n’est que le reflet de la propre peur de la personne.

📌 Prendre une décision se situe entre peur et courage.

Pour celle qui prend la décision ou qui agit régulièrement comme ça, il ne s’agit pas de courage, mais du fruit d’une mûre réflexion, sur ses besoins et ses désirs.

Prendre une décision qui semble si radicale relève plus de la nécessité ou de la survie. C’est le parcours que résume l’article  Oser se lancer.

Ce qui passe pour du courage aux yeux des autres est pour vous de la détermination.

 

« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité de la vaincre »

– Nelson Mandela –

courage ou détermination dans la via ferrata

 

#3 L’excusite aigüe vous empêche de faire le bon choix

 

Face à plusieurs possibilités, certaines nous semblent évidentes : il n’est absolument pas concevable d’y donner suite, vous avez tellement d’arguments contre cette solution !

  • Vous avez une opportunité professionnelle, mais cela nécessite de déménager toute la famille : Donner suite ou décliner ?

Votre cerveau est génial, il vous trouve 36 000 excuses pour ne pas donner suite :

  • vous ne pouvez tout de même déménager alors que cela fait à peine un an que vous avez acheté cette maison
  • Vous ne retrouverez certainement pas une maison aussi parfaite que celle-là
  • Vos enfants sont super intégrés dans leur nouvelle école, vous ne pouvez pas leur imposer de déménager une nouvelle fois.
  • il sera très difficile, voire impossible pour votre conjoint de retrouver du travail.
  • Et puis c’est risqué cette nouvelle opportunité, et si le job ne vous convenait pas ?
  • Et si vous ne vous plaisiez pas là-bas ?

 

Le cerveau peut trouver mille et une raisons de ne pas bouger, de ne pas faire.

Dans ces moments-là, il faut être lucide : ces arguments sont-ils valables ou ne sont-ils que de fausses excuses ? Que se cache-t-il derrière ces excuses ? Encore une dose de peur ou une réelle aversion pour cette solution ?

Dans les réactions que j’ai suscitées sur ma décision de changer de carrière, il y avait ces affirmations :

  • « avec la situation sanitaire/ COVID, en ce moment, c’est risqué ! » Oui, tout à fait, c’est risqué, mais serait-ce moins risqué en dehors de cette période ? Je ne crois pas. Le COVID n’est pas une excuse.
  • « en étant maman, c’est encore plus risqué ». Pourquoi serait-il plus risqué de changer de carrière quand on est maman ? Cela voudrait dire que les enfants sont des freins au changement de carrière ? Y aurait-il un paradoxe entre être maman et s’épanouir professionnellement (le débat est encore là ?). Être maman n’est pas une excuse.

 

📌 Conseil Lecture :

Pour ne plus se cacher derrière les excuses, je vous conseille le livre: Il était une fois une vache, de Camilo Cruz L’auteur nous explique comment les fausses excuses, qu’il appelle, les « vaches » (vous comprendrez en lisant le livre) peuvent constituer de véritables barrières mentales.

Après avoir pris conscience de ces barrières, vous pouvez prendre la décision de vous en débarrasser.

Repérez les fausses croyances qui vous limitent et remplacez-les par des idées qui donnent la force et les moyens.

 

#4 Croire que c’est impossible

 

On ne peut pas tout faire, il faut choisir : « On ne peut pas faire un bébé et passer son concours d’ingénieur en même temps ».

C’est la phrase que j’ai entendue de Martine, ma collègue des RH, quand, enceinte de 7 mois, à la veille de mon congé maternité, je n’étais pas autorisée à participer à la formation de préparation à ce fameux concours.

Comment ça ? On veut m’empêcher de faire ce que jeux ?

Ma liberté est attaquée (une de mes 3 valeurs principales).

Bon, j’ai quand même cédé sur un point : je ne suis pas allée en formation pour éviter les transports. Après tout, cet arrêt maternité était là pour que je me repose et prenne soin de moi et de bébé n°2, même si je n’en éprouvais pas le besoin.

J’ai trouvé une autre solution : je l’ai suivie à distance.

Trois semaines après l’accouchement, je passais le concours, jonglant dans les toilettes avec mes coupelles de lait que je devais vider toutes les 2h car j’allaitais encore à ce moment-là 😂

Question de choix

Qui a dit que ce n’était pas possible ?

Ce qui est impossible pour certains ne le sera pas pour vous. Question de point de vue.

📌 Décidez de ce qui est possible vous-même.

C’est exactement le même état d’esprit que j’ai découvert sur le blog d’Yseult : sur cet article, je e retrouve beaucoup dans ses peurs, ses espoirs, ses objectifs d’entrepreneure. Je choisis de vous en parler car l’article que vous être en train de lire participe à l’événement interblogueurs qu’elle a lancé sur le thème Les choix de vie.

(PS pour Martine : je sais que tu souhaitais être bienveillante, mais j’ai réussi mon concours) 

ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient

 

#5 Vous sentir prise au piège

 

Comment faire le bon choix si vous avez l’impression de ne pas avoir le choix ? Ou pire, qu’il s’agit d’un choix par défaut.

Vous connaissez ce jeu d’ados : tu préfères « Lécher la barre pour se tenir dans le métro OU mâcher un chewing-gum trouvé par terre ? »

Cela revient à choisir entre la peste et le choléra…

Face à un choix où seules 2 options sont possibles, un peu de recul est nécessaire

Seulement 2 options ? Il s’agit dans trouver d’autres.

📌 Faites un brainstorming avec vous-même, ne vous censurez pas : prenez des post-it et écrivez toutes les solutions possibles, y compris la baguette magique ou toute solution deus ex machina…

Même si vous ne retenez pas ces dernières solutions, elles libéreront votre créativité et vous permettront d’en trouver d’autres !

 

#6 Ne pas avoir de stratégie pour faire le bon choix

 

Les choix sculptent votre vie. Le résultat de votre évolution est en grande partie le résultat de vos choix. Lorsque vous cherchez comment faire le bon choix, c’est que vous avez peur de vous tromper et d’en payer les conséquences.

Là encore, prenez un peu de recul : dans quoi ce choix s’inscrit-il ?

Bon, là je ne vous parle pas de choisir entre la salade Caesar et la salade océane.. Je parle de ces choix difficiles, ceux pour lesquels vous n’avez pas envie de trancher, les deux vous plaisent.

Faites retomber la pression : ce n’est pas la peine de considérer chacune de vos décisions comme fermes et définitives ?

Parfois, c’est juste une question de timing.

En ce moment, je priorise ma formation de coach, parce que l’échéance est toute proche. Et je fais le choix de renoncer, provisoirement à ce qui me tient à cœur :

  • je n’écris pas autant que mon cerveau a d’idées : je note, pour plus tard,
  • Je n’ai toujours pas monté cette vidéo que j’ai tournée il y a 10 jours
  • J’ai mis en suspend ma formation blogging

Mais ce ne sont pas des choix définitifs. C’est une question de priorité.

Se rendre compte de ce qui est important pour vous, et prioritaire, vous permet de savoir pourquoi vous faites ces choix, et aussi de pouvoir les expliquer (je n’ai pas dit justifier). Expliquer, c’est donner du sens : à votre conjoint, vos enfants, votre entourage, collègues qui parfois semblent ne plus vous comprendre et ne saisissent pas ce qui vous motive.

📌 Soyez stratégique, déterminez votre priorité

 

Une stratégie en 6 points pour faire le bon choix

Il vous semble tellement difficile de faire le bon choix. Vous aimeriez tant retrouver votre capacité à trancher. Comment faire le bon choix professionnel, le bon choix de carrière en même temps qu’un choix de vie ? C’est une question que se posent de nombreuses femmes.

Si tous les choix étaient aussi simples que choisir entre frites ou potatoes… Mais non, les choix difficiles sont généralement ceux qui ont le plus gros impact sur votre vie.

Faire le bon choix est une illusion : la question est de faire le meilleur choix, pour vous, à un moment donné.

En évitant les pièges sur votre chemin, vous serez armée pour affronter les décisions difficiles. Voici votre check-list :

#1 Respectez vos valeurs

#2 Vous n’avez pas besoin de courage, seulement de détermination

#3 Ne vous cachez pas derrière les excuses

#4 Décidez ce qui est possible

#5 Vous avez toujours le choix

#6 Priorisez

 

Dites-moi, dans quel piège êtes-vous déjà tombée ?

 

 Être heureux, c’est apprendre à choisir.
Non seulement les plaisirs appropriés, mais aussi sa voie, son métier, sa manière de vivre et d’aimer.
Choisir ses loisirs, ses amis, les valeurs sur lesquelles fonder sa vie.
Bien vivre, c’est apprendre à ne pas répondre à toutes les sollicitations, à hiérarchiser ses priorités.

 – Sénèque –

Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Suivez-moi sur les réseaux sociaux

%d blogueurs aiment cette page :