Bien être en cours

 

Éveillez votre potentiel et exprimez votre puissance féminine

4 conseils pour découvrir la femme sauvage en vous

par | Nourrir son esprit | 3 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Cet article est écrit par Rod de la bible de la pleine conscience, c’est une nouvelle aventure pour lui, sauvage et empreinte de liberté.

Beaucoup de mes amies se plaignent de n’avoir pas le temps pour soi et que la vie maintenant c’est difficile.

J’arrive encore des fois à me réveiller à 06H30 et aller marcher au bord de l’eau ou de la forêt et ma journée est meilleure.

Ci-dessous quelques chemins :

  • Voulez-vous prendre le temps pour découvrir votre potentiel féminin ???
  • Vous pensez être incapable de voir la femme sauvage en vous?

Renouer avec sa nature sauvage, célébrer et honorer son féminin sacré pour enfin oser être cette femme vibrante qui sommeille en chacune de vous … cela donne envie, non ?

 

Vous être de plus en plus nom­breuses à vous engager sur ce chemin d’exploration de votre nature profonde pour retrouver les mystères du féminin et, telle une fleur, éclore à vous-mêmes.

bougie, quartz et herbes

1. Je réveille la femme sauvage en moi !

 

Pour renouer avec sa femme sauvage, faut-il nécessairement vivre en ermite dans la forêt ?

 Bien sûr que non, encore que si l’idée vous séduit, c’est une option !

Réveiller sa femme sauvage veut dire :

    1. Se reconnecter à sa nature profonde
    2. Suivre son propre rythme
    3. Écouter sa sagesse intérieure,
    4. En étant reliée à la nature.

 Chaque jour vous jonglez entre votre vie professionnelle et votre vie per­sonnelle dans une course effrénée : agenda surbooké, charge mentale écrasante, stress en fond sonore et émotions qui débordent.

Cliquez ci-dessous pour :

Réveiller la femme libre, sacrée et puissante en soi, c’est possible!

 

2. Je me mets en phase avec mon rythme de femme sauvage !

 

 Vous vivez dans une société linéaire où vous devez toujours être à 100 %, actives, pleines d’énergie, performantes. Bref, au top.

Votre quotidien est souvent super organisé et minuté.

Vous cochez notre To do list journalière sans parvenir à reprendre votre souffle. Cela est particulièrement flagrant pour les femmes sur qui repose la fameuse charge mentale. Quelle est la place de votre rythme naturel dans ces journées bien remplies?

Le rythme naturel du corps est une question d’équilibre : activité/reposéveil/sommeilchoses à faire/choses que l’on a envie de faire.

Concrètement, si votre quotidien compte plus de contraintes que de plaisir, votre énergie baisse.

femme en position yoga
À l’inverse, si votre rythmel est équilibré entre vos obligations et vos plaisirs, si vous avez le temps de vous reposer et de faire des choses que vous aimez, vous êtes dans une énergie dynamique et vos pensées sont positives.

Notre rythme interne varie aussi en écho avec le rythme annuel des saisons, car notre degré d’énergie n’est pas le même en été, où nous sommes boostées par le soleil et la chaleur, qu’en hiver, où le besoin de se reposer est plus important.

Finalement, porter attention à son propre rythme, c’est observer les moments où l’on a besoin de ralentir, de se poser pour se ressourcer. S’octroyer du temps pour nourrir son terreau intérieur, c’est-à-dire nourrir en profondeur son âme de ce qui lui fait du bien:

    • Lecture,
    • Massages,
    • Voyages,
    • Activité physique,
    • Balades dans la nature, etc.

Écouter son rythme, c’est être pleinement dans son corps et savoir en décrypter les messages.

Dans le lien ci-dessous, vous apprendrez à sentir comment la nature, via la lune et les saisons, influe sur vous. Vous apprendrez aussi à mieux reconnaître les signaux de votre corps, notamment quand il est temps de ralentir et de vous chouchouter :
En quoi voudriez-vous que votre vie soit différente ?

 

3. Je me mets en phase avec mon corps !

 

Notre corps est souvent perçu comme un véhicule nous permettant de bouger, nous déplacer, nous exprimer, bref, comme un outil. Mais en réalité, il est plus que cela. Notre corps est un temple qui abrite notre âme et tous ses élans (émotions, désirs, envies, etc.).

Se reconnecter à sa femme sauvage signifie donc explorer son corps en profondeur, avec joie et curiosité.

La femme sauvage est bien dans son corps, elle l’aime et le respecte. Surtout, elle sait que son corps est divin, car son fonctionnement est un miracle, mais aussi grâce à tous les plai­sirs qu’il nous offre.

Votre corps est une porte ouverte vers votre féminité profonde. La femme sauvage, parce qu’elle est connectée à son corps, sait qu’à l’image de la nature, elle est cyclique.

Par exemple, elle vit son cycle menstruel en connexion avec le cycle de la lune. Elle a conscience que son corps est en perpétuelle résonance avec le monde qui l’entoure.

fleur nature sauvage

4. Je me mets en phase avec la nature

 

Votre vie de citadines vous a fait oublier une chose fondamentale : vous être la nature autant qu’elle est vous. Si cela était une évidence pour vos ancêtres, vous avez perdu de vue cette sagesse :

Renouer avec sa femme sauvage passe donc par sa réappropriation.

II s’agit de sentir à chaque respiration, l’échange entre le dedans et le dehors, de prendre conscience qu’animaux, végétaux ou humains, nous respirons tout le même air et que chacun participe chaque minute à cet échange.

 Fermez les yeux quelques instants et imaginez une femme sauvagelibre, cheveux au vent, pieds nus sur la Terre.

Vous la voyez en communion avec les éléments ?

Elle est cette nature vibrante qui palpite sous sa peau.

Dites merci !

 

Comment purifier votre maison de femme sauvage contre les énergies négatives ?

Le lien ci-après vous donne un récapitulatif des herbes et bois que vous pouvez utiliser : Comment [purifier votre maison] contre les énergies négatives ?

Utilisez de la sauge blanche ou le cèdre pour purifier.

Vous pouvez éventuellement utiliser l’herbe sacrée (énergie féminine) et/ou Palo Santo (énergie masculine) pour apporter des énergies de soutien.

 

L’essentiel pour découvrir votre féminin sauvage !

 

Vous avez appris à travers cet article à sentir comment la nature, via la lune et les saisons, influe sur vous.

Vous savez aussi mieux reconnaître les signaux de votre corps, notamment quand il est temps de ralentir et de vous chouchouter !

Votre difficulté est de réussir à prendre, du temps pour découvrir cette femme sauvagelibrecheveux au vent, pieds nus sur la Terre.

Vous ressentez prise au dépourvu ?

Voilà pourquoi je vous comprends en tant qu’homme.

Je vous ai donné 4 conseils qui rend la chose possible.

 Si vous avez l’impression que cela ressemble à gravir une montagne, commencez d’abord par l’écrire un commentaire.

Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  

3 Commentaires

  1. Rodney

    Bonjour Nadia et Yseult,
    Aussi un question que je me pose: Pas évident dans une société qui valorise la suractivité…?

    Voilà mon avis:
    Oui, mais le jour où on arrive au bout, on ne sert à plus rien, on est une loque, on est inutile, on ne sait plus réfléchir, plus parler, plus bouger. Donc, on a le choix. Au lieu de tenir à tout prix pour finir par tout perdre, mieux vaut ralentir lorsqu’il en est encore temps. Ravaler sa fierté, mettre un peu son ego de côté est finalement moins difficile que d’endurer cet état. Je peux vous le dire, ça n’a rien de drôle!
    Je vous propose de prendre un temps pour lui cette article car le féminin sacré est un mode de vie spirituel issu d’un savoir ancien qui permet de s’accomplir.

    « Le féminin sacré : définition »
    https://la-bible-de-la-pleine-conscience.com/decouvrez-votre-feminin-sacre/

    Réponse
  2. Nadia - Miss Copywriting

    Merci pour cet article. Il faut effectivement se poser des questions et je reste d’ailleurs sur le fait que tout est une question d’équilibre à trouver ( activité/repos, éveil/sommeil, choses à faire/choses que l’on a envie de faire) notamment entre ce que l’on doit faire et ce que l’on veut faire. On a sans doute tendance à mettre en premier ce que l’on doit faire au détriment de ce que l’on veut alors qu’il suffit sans doute de trouver le juste milieu.

    Réponse
  3. Yseult

    Article intéressant pour se poser les bonnes questions et se demander ce que l’on veut vraiment, au fond?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue


Je suis Caroline Drouart, j’accompagne les femmes actives à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à déposer leur bouclier et à se reconnecter avec leur nature profonde grâce à mes conseils, exercices de coaching et accompagnement individuel.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Qui suis-je

Suivez-moi sur les réseaux sociaux