Le tableau de visualisation en 6 étapes

7 Jan 2020 | Nourrir son esprit | 4 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Vous en avez entendu parler ou vous vous demandez ce qu’est un tableau de visualisation  ?

Vous savez, ces tableaux où l’on écrit, où on colle des images qu’on a sélectionnées et qui représentent nos rêves nos buts, nos objectifs dans la vie.

Le tableau de visualisation, aussi appelé Vision Board, est largement répondu dans les méthodes de développement personnel et fait partie des must-have pour ceux qui veulent réaliser leurs rêves. Il est recommandé par Hal Elrod dans son livre Miracle Morning, un de mes livres de chevet.

Alors, on s’y met ?

visuel de tableau de visualisation

 

 

1. Qu’est-ce qu’un tableau de visualisation, à quoi sert-il ?

 

 

Un tableau de visualisation c’est un peu comme une liste au père Noël : les objets matériels dont on a envie, les lieux ou pays qu’on tient à visiter, des “défis” qu’on se lance, personnels ou professionnels, un état d’esprit, un objectif particulier, des phrases et citations qui nous parlent et pourront nous servir, une attitude à acquérir…

Ce type de tableau sert à s’imprégner de nos objectifs de manière visuelle. On le construit, on le crée, on l’affine et surtout on le regarde régulièrement : le visualiser sert à ancrer dans notre inconscient les envies, objectifs et rêves. Et on va ainsi agir de manière inconsciente afin d’aller les réaliser.

 

 

2. Comment le créer ?

 

Le format est libre, le support aussi et le contenu laissé à votre imagination. Bon, je sens bien que cela ne vous aide pas beaucoup…  Pour ma part, j’ai pris un vieux fond de meuble en contreplaqué fin (pour qu’il ne soit pas trop lourd), pour mes enfants, ils ont choisi un panneau en liège qu’on trouve en supermarché, pratique pour punaiser comme on le souhaite.

Pour la taille chacun fait vraiment ce qu’il souhaite, cela dépend aussi de l’endroit où vous le mettrez. Seule consigne : mettez le à un endroit où vous le verrez tous les jours !

Le mien fait environ 40x 60cm, je l’ai longtemps laissé sur ma commode de chambre pour ne pas le louper, puis je l’ai déplacé au-dessus de mon bureau où je sais que je m’installe chaque jour. Mes enfants l’ont chacun au-dessus de leur bureau. Je vous aurais bien dit aussi derrière la porte des toilettes, cela profite à toute la famille et aussi à vos invités, mais là, c’est à vous de voir 

 

Mettez-y ce que vous souhaitez :

 

  • magazines découpés,
  • impression d’images internet,
  • photos,
  • phrases inspirantes,
  • mots simples,
  • l’agrémenter de couleurs, tissus…
  • coller des objets
  • … tout ce qui vous dit et vous fait plaisir lorsque vous le faîtes.

 

Le but est qu’à chaque fois que vous le voyez, il vous apporte le sourire, et vous donne envie. Vous trouverez plein d’exemples de tableaux de visualisation en tapant ces mots dans votre barre de recherche. J’y ai collé de petites pinces en bois de couleur qui me permettent de changer les images au gré de mes envies, et surtout lorsqu’un de mes objectifs est atteint.

 

 

3. Définir précisément : objectif, rêve ou envie ?

 

Avant de se jeter à corps perdu dans la création, il est absolument nécessaire de se poser les bonnes questions, pour savoir exactement ce qui nous tient à cœur. Je m’explique…

Cela faisait plusieurs mois que j’avais réalisé mon tableau de visualisation et j’étais en train de faire le tri dans les photos et images : entre ce que j’avais déjà réalisé et ce qu’il me restait à atteindre. Je bloquais notamment sur cette image d’un joli ventre plat d’une femme et de ses abdos bien dessinés. Eh oui, un de mes rêves était d’avoir ce magnifique ventre plat

J’avais encouragé  mes enfants à faire leur propre tableau de visualisation en même temps que moi et nous avions chacun fait notre premier tableau ensemble. Ils étaient avec moi lorsque j’étais en train de le «nettoyer », en enlevant les images des objectifs atteints ou réalisations effectuées. Je voulais leur montrer qu’on peut atteindre les objectifs qu’on se fixe (je me dis que la preuve par l’exemple fonctionne souvent).
Et là, je me suis arrêtée sur l’image des fameux abdos, que je ne pouvais pas considérer comme un objectif atteint, à mon grand regret, et les enfants, d’une sincérité absolue, ne m’ont pas dit « laisse tomber tu n’y arriveras jamais », ils m’ont juste dit « t’en connais beaucoup des mamans de ton âge  avec un ventre plat comme ça ? »

 

femme en brassiere ventre plat beaux abdos dessines

 

 

Petit temps de réflexion… En fait je n’en connaissais  aucune, ni personnellement, ni de loin, ni sur la plage… Puis en réfléchissant un peu plus loin,  j’ai réalisé que je n’avais jamais eu ce joli ventre plat, que ce soit dans mes jeunes années ou lorsque je me suis remise au sport et cela m’a fait me demander si mon objectif était vraiment réaliste et comment savoir si je m’en rapprochais ? Certes éliminer des centimètres de tour de ventre, faire des abdos et du gainage tous les jours, je savais faire – et je le faisais – mais je ne voyais pas mes abdos transparaître, vous savez juste une esquisse de tablette au chocolat…

Je vois déjà la phrase poindre à l’horizon « savoir s’accepter comme on est »… je me suis rendue compte que je ne serai jamais satisfaite et que je pourrai gaspiller beaucoup d’énergie et de temps pour quelque chose qui ne n’arriverait peut-être jamais, je préférais mettre mon énergie ailleurs et vivre avec mon ventre sans tablette de chocolat mais qui me convenait tout de même . Et le fait de voir tous les jours cette image me rappelait que je n’avais pas atteint cet objectif, au final cela me faisait plus de mal que de bien, j’ai donc décidé d’éliminer simplement cette image de mon tableau de visualisation et de la remplacer par ce qui me tenait vraiment à cœur au niveau physique : courir et crapahuter dans les montagnes. C’est un vrai objectif car si j’ai l’habitude de courir, la montagne n’est pas vraiment mon terrain de jeu pour l’instant et j’ai envie d’y parvenir !

 

 

4. Le faire évoluer

 

Un tableau se fait avec nos envies du moment et nos rêves à un instant T.

Lorsque j’ai fait mon premier tableau, j’avais recommencé à courir sérieusement et un de mes objectifs était de faire l’écotrail de Paris, la première distance de 18 km. J’ai atteint cette objectif dans l’année. Je pouvais donc le marquer comme fait : cela signifiait l’enlever de mon tableau, je n’avais plus besoin de le voir tous les jours. Et je l’ai remplacé par autre chose. 

Le tableau de visualisation évolue, il grandit en même temps que nous, non pas par sa taille, mais par son contenu : bien sûr je me suis affichée de nouveaux défis sportifs, j’y suis arrivée, mais aujourd’hui ce n’est plus un défi qui est sur mon tableau, ce sont de nouveaux lieux où courir. Idem pour les objets matériels : au début j’en avais quelques-uns sur mon tableau, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui, ce ne sont plus les objets qui me font envie mais plutôt des lieux ou des ambiances... J’ ai grandi 

 

affiche ecotrail paris ile de france

 

 

5. Le pouvoir insoupçonné du tableau de visualisation

 

Le pouvoir de ce tableau est décidément important… Je m’en suis rendue compte à mon anniversaire. J’ai été  très étonnée lorsque mon mari m’a offert de magnifiques tabourets hauts, rouges. Je lui avais parlé de mon projet de refaire la décoration de la cuisine (eh oui, c’est moi qui m’occupe de la déco à la maison) et il a décidé de m’offrir les tabourets, avant même d’avoir trouvé la table haute. Ma surprise vient du fait que ces tabourets étaient exactement ceux que je voulais : tabourets ronds en métal, avec assise rouge et petit dosseret, très confortables. Je lui ai demandé comment il avait su que c’était ce que je voulais et lui-même  il n’en savait rien !

J’ai compris le soir en allant me coucher : mon tableau de visualisation était en évidence sur la commode, dans notre chambre, et si je ne pouvais pas le louper chaque matin, et bien mon mari non plus et il a été inconsciemment influencé par mes rêves !

Alors attention je ne dis pas qu’il faut afficher votre tableau partout dans la maison ! Ce tableau nous appartient, et il nous appartient de réaliser nos rêves mais force est de constater que son impact est énorme !

 

 

6. Le tableau de visualisation peut vous emmener vers une nouvelle voie

 

teletravail ordinateur cafe livre ecriture

 

Lorsqu’on détermine ce qui va composer notre tableau , on cherche des images, des citations inspirantes, ce qui va correspondre le mieux à notre idée ou notre rêve.

 

Un de mes rêves/objectifs est d’écrire un roman. Comment le retranscrire sur mon tableau de visualisation ? Je me suis dit que je l’écrirai certainement sur ordinateur et je me voyais prenant des notes, un café à la main (maintenant je suis passé au thé). J’ai donc cherché et trouvé une image d’un ordinateur avec un crayon, un bloc de papier… Aujourd’hui même si j’ai commencé à écrire quelques chapitres de mon roman, ce n’est plus ma priorité, mais je travaille tout de même de chez moi je suis ordinateur avec ce mug à la main et des stylos et bloc-notes partout puisque j’écris des articles pour ce blog.  Cette image s’est donc réalisée sans pour autant avoir écrit ce roman – pour l’instant !

 

Faites donc attention aux images et aux mots que vous choisissez, soyez le plus précis possible dans la définition de vos rêves et objectifs, ils peuvent vous emmener sur un autre chemin …

 

Je finis par une citation d’un auteur que je me suis mise à lire récemment et qui m’enthousiasme à chaque nouvelle lecture . 

 

 

Quand on veut une chose, tout l’Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve.

– Paulo Coelho –

Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Commentaires

  1. Thibaudat

    Bonjour Caroline, merci pour cet article, toujours très sympathique à lire. Lorsqu’on regarde son tableau tous les jours on fait quoi? On le regarde juste, on fait de la visualisation, on l’associe à des affirmations ou…..????? Merci pour ta réponse.

    Réponse
    • caroline

      Bonjour Laurène, créer son tableau de visualisation est souvent une première étape pour établir des objectifs et construire ses affirmations. Le mieux est de se laisser guider : lorsque tu regardes ton tableau, qu’est-ce que tu ressens ? Tu peux prendre l’habitude de le regarder tous les jours et t’en servir pour visualiser ton objectif ou ton projet de vie…
      Tu peux aussi laisser faire ton incosncient : regarder ton tableau tous les jours et laisser les images/mots s’imprégner dans ton esprit, et laisser ton inconscient travailler tout seul 😊

      Réponse
  2. sylvie

    j’en ai entendu parler depuis longtemps, il est temps de m’y mettre merci, je vais aller chercher des exemples

    Réponse
    • caroline

      Oui vas-y Sylvie, lance-toi, et en plus c’est très sympa à faire !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires

  1. Thibaudat

    Bonjour Caroline, merci pour cet article, toujours très sympathique à lire. Lorsqu’on regarde son tableau tous les jours on fait quoi? On le regarde juste, on fait de la visualisation, on l’associe à des affirmations ou…..????? Merci pour ta réponse.

    Réponse
    • caroline

      Bonjour Laurène, créer son tableau de visualisation est souvent une première étape pour établir des objectifs et construire ses affirmations. Le mieux est de se laisser guider : lorsque tu regardes ton tableau, qu’est-ce que tu ressens ? Tu peux prendre l’habitude de le regarder tous les jours et t’en servir pour visualiser ton objectif ou ton projet de vie…
      Tu peux aussi laisser faire ton incosncient : regarder ton tableau tous les jours et laisser les images/mots s’imprégner dans ton esprit, et laisser ton inconscient travailler tout seul 😊

      Réponse
  2. sylvie

    j’en ai entendu parler depuis longtemps, il est temps de m’y mettre merci, je vais aller chercher des exemples

    Réponse
    • caroline

      Oui vas-y Sylvie, lance-toi, et en plus c’est très sympa à faire !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Suivez-moi sur les réseaux sociaux