Bien être en cours

 

Éveillez votre potentiel et exprimez votre puissance féminine

Carburez-vous à l’énergie féminine ou à l’énergie masculine ?

par | Nourrir son esprit | 16 commentaires

Bienvenue sur le blog Bien être en Cours 🙂 Si vous êtes nouveau ici ou de retour, vous voudrez sans doute lire mon livre "Les 6 piliers d'une journée qui déchire" pour booster votre journée et avancer vers vos objectifs de vie : Cliquez ici pour le télécharger gratuitement 🙂

Carburez-vous à l’énergie féminine ou masculine ?

Je parie que vous n’en savez rien 😉

Comme moi il y a quelques mois.

Première nouvelle : il existerait plusieurs types d’énergies et elles auraient un sexe ? 

Que nenni.

Les énergies qui nous gouvernent n’ont pas de sexe, Elles ont une « dominante ». 

Il n’est pas question de parler des énergies des femmes et des hommes, je ne vais pas vous parler de genre. Femmes comme hommes, nous sommes tous concernés par ces deux types énergies : nous avons tous en nous et besoin des énergies féminines et masculines.

Au programme :

  • ce qui m’a amenée sur la piste de ces types d’énergie
  • Leurs caractéristiques, leur complémentarité, quelles sont exactement ces énergies, car il n’y a pas UNE énergie féminine mais plusieurs.
  • Les déséquilibres et leurs conséquences 
  • Mes pistes pour se reconnecter à son énergie féminine

Fonctionnez-vous à l'énergie féminine ou à l'énergie masculine ?

S'aimer soi-même

 

Prendre conscience de ses modes de fonctionnement 

 

Une vie professionnelle sous le diktat de l’énergie masculine

Pendant longtemps, j’ai cru que la logique, l’organisation, le contrôle, la maîtrise, étaient les qualités nécessaires pour exercer un emploi à responsabilité et encore plus lorsqu’il s’agissait d’évoluer dans des métiers où la plupart de mes interlocuteurs étaient des hommes. 

C’est ainsi que j’ai été éduquée : travailler beaucoup, avoir de bons résultats à l’école, un esprit logique, cartésien, mener à bien mes études supérieures pour avoir le choix du métier que je désirais. Et ce que je désirais, c’était être architecte : concevoir et construire.

Un architecte est aussi appelé « maître d’oeuvre ». 

Et j’y suis arrivée : j’étais bien dans la maîtrise.

Logique, organisation, planification, maîtrise, contrôle, raisonnement rationnel, atteinte des résultats : toutes des qualités à dominante masculine. Prônées par la société qui valorise depuis des milliers d’années les hommes et les valeurs du masculin.

Or, il y a un hic.

Les femmes, depuis quelques décennies, ont accédé à l’ensemble du monde du travail et, pour se couler dans le moule et parvenir aux mêmes postes que les hommes, ont développé les mêmes qualités. 

Pour arriver à avoir les mêmes carrières, les mêmes avantages, la même évolution que les hommes. Pour s’intégrer au système social et répondre aux attentes sociétales.

L’énergie féminine en souffrance

Les femmes sont encouragées à développer à l’excès cette énergie masculine, dans le contrôle, l’intellect, l’action.

Au détriment de leur énergie féminine, qui, elle, se traduit dans les émotions, les ressentis, la connexion au monde, la prise en compte des cycles, l’acceptation, la lenteur, le moment présent…

Les hommes ne sont pas en reste non plus : la société leur demande aussi de faire preuve de cette énergie masculine. Eux aussi ont mis de côté leur énergie féminine, si mal vue chez les femmes et encore pire chez les hommes qui s’empêchent d’exprimer leur sensibilité féminine.

Sauf que trop d’énergie masculine crée des déséquilibres.

Des déséquilibres intérieurs, comme je vais vous en parler, mais également dans le couple. 

Car ces deux énergies, opposées, s’attirent. 

Mais quand on est dans une énergie masculine, on ne peut pas attirer une autre énergie masculine. Il n’y a pas de place pour cela : les 2 énergies masculines s’entrechoquent. Et empêchent la connexion l’un à l’autre.

Les femmes, sans comprendre à quoi est dû ce déséquilibre, ressentent de plus en plus ce besoin d’une connexion avec elles-mêmes, plus intérieure, et qui fait défaut à l’énergie masculine.

En se reconnectant à votre énergie féminine, vous permettez aussi à quelqu’un qui a une énergie masculine de rentrer dans votre vie.

Alors, on la trouve où cette énergie féminine ?

jeune fille qui profite du moment présent

L’énergie féminine dans le corps et l’esprit

 

Sensibilisée aux énergies grâce à la médecine traditionnelle chinoise

Maintenant que j’en sais un peu plus sur ces énergies, j’ai fait le lien avec l’enseignement que m’a apporté Guy, mon médecin chinois, sur le Yin et le Yang.

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine holistique. 

En médecine générale, si on a un tendinite au genou, c’est repos + anti-inflammatoire. La médecine traditionnelle chinoise cherche d’où provient le problème, même si le problème semble venir d’une cause extérieure. Par exemple, la tendinite au genou peut provenir d’un faux mouvement lors d’un entraînement sportif, mais pourquoi ce problème est-il survenu là, maintenant, alors que jusqu’à présent le même entraînement ne produisait pas cet effet ?

Quel est le déséquilibre dans le corps qui ressort dans cette inflammation du genou ?

Lorsque j’ai commencé à consulter ce médecin chinois, c’était pour un problème d’inflammation de nerfs au pied. Ce problème revenait de plus en plus souvent et m’empêchait de faire des sorties running (la cata quoi). 

Lors de ma première visite, mais également des suivantes, son diagnostic était irrémédiablement le même : un manque de Yin ou un excès de Yang.

La néophyte que j’étais avait besoin d’explications sur le Yin et le Yang.

Alors, je ne vais pas vous faire tout un cours sur le Yin et le Yang, ce n’est pas du tout mon domaine et il y aurait tellement à dire ! 

Je vais simplement m’attarder sur le rapport féminin/masculin entre le Yin et le Yang. 

 

L’énergie féminine : le Yin

L’énergie dans le corps est le Qi, elle est composée :

    • du Yin, l’énergie féminine : l’énergie qui « monte » du bas vers le haut du corps
    • du Yang l’énergie masculine, qui descend.

L’énergie, Qi, doit circuler librement dans le corps. 

Un manque de Yin ou un excès du Yang a pour conséquence  que l’énergie reste dans le bas du corps, elle ne circule plus et stagne dans les membres inférieurs. 

Le corps est comme coupé en 2 au niveau du bassin. 

Cela explique mes problèmes de circulation du sang dans les mollets, mais d’autres pathologies peuvent aussi apparaître : problèmes du système urinaire (cystites, mycoses, etc…)

Le Yin et le Yang sont complémentaires : le Yin nourrit le Yang qui lui-même dynamise le Yin.

yin énergie féminine yang énergie masculine

Comment distinguer l’énergie féminine de l’énergie masculine ?

L’énergie féminine est une énergie dite « intérieure » : liée à l’introspection, la créativité, la douceur, la sensibilité aux émotions, l’intuition. 

Elle est associée au spirituel. Le Yin relaxe.

L’énergie masculine est quant à elle plus dirigée vers l’extérieur, dans l’action, la force, la logique, la stratégie. Le Yang stimule, il excite.

Ces deux énergies sont complémentaires, qu’on soit homme ou femme : nous avons besoin de moments où nous devons accélérer et de moments où il est nécessaire de ralentir.

Un déséquilibre de ces énergies altère notre santé, physique mais aussi mentale.

 

Les symptômes 

De nombreuses femmes se retrouvent dans ce que j’ai vécu : un excès d’énergie masculine, qui vous entraîne dans :

    • la volonté de tout contrôler, maîtriser, organiser, au travail mais aussi à la maison
    • faire des sports « féroces » (pour ma part j’ai pratiqué de nombreux sports, y compris le rugby, le triathlon)
    • être dans des rapports de force fréquents dans son travail.
    • être toujours dans l’action, le faire
    • être toujours dans le mental, le raisonnement
    • vouloir toujours se débrouiller seule
    • un esprit très critique 
    • un cadre très (trop) strict qui peut tourner au cauchemar pour l’entourage car à vouloir tout organiser et structurer, on en perd la notion de spontanéité et d’humanité.

 

Quelles conséquences peut avoir cet excès d’énergie masculine ?

    • des règles irrégulières ou absentes, 
    • des douleurs avant ou pendant les règles, des symptômes de ménopause,
    • Stress, Burn-out, 
    • troubles digestifs de toutes sortes, diabète, hyperthyroïdie, 
    • sécheresse cutanée
    • troubles du sommeil, 
    • Toutes formes de comportements addictifs, 
    • Mauvais relations, 
    • gestion difficile des émotions

S’ouvrir à son énergie féminine et s’affranchir de son énergie masculine

 

Il y a quelques mois,  j’ai compris l’impact de ces énergies. 

Toutes ces énergies masculines avaient jusque là formé mon identité. Elles étaient la base de ma force de caractère, mon dépassement de soi, mon côté déterminé, active.

Mais elles étaient aujourd’hui en train de me nuire. 

Elles empêchaient toute cette partie de moi qui avait envie de s’exprimer et qui n’en avait pas la place : mon intuition, ma douceur, ma sensibilité, mon ouverture aux autres, mes émotions. 

Toutes ces qualités étaient enfouies et elles avaient dorénavant envie de sortir, de me montrer d’autres facettes de ma personnalité,

Alors, j’ai commencé un travail de reconnexion à mon énergie féminine.

 

Comment se reconnecter à son énergie féminine : 3 pistes d’actions 

Faire baisser son niveau d’énergie masculine et laisser de la place à son énergie féminine n’est pas si facile. Surtout si, comme moi, vous y avez été bercée depuis de nombreuses années : de la naissance jusqu’à … aujourd’hui !

Mais ça se travaille.

Déjà grâce à cet article, vous avez certainement pris conscience de vos modes de fonctionnement actuels.

L’énergie féminine nous incite à ralentir, à se tourner vers soi, à faire preuve d’introspection.

C’est donc un travail sur soi, qui prend du temps. J’ai commencé il y a quelques mois déjà et mon travail de reconnexion est encore en cours. Mais je vous partage d’ores et déjà les axes que j’ai explorés et qui pourront vous aider à avancer vers votre part féminine.

j'ai décidé d'être heureuse

#1 Se reconnecter à chacune de ses énergies féminines

C’est grâce au livre « déployer sa puissance de femme » de Marie Laure-Will, que j’ai entamé un travail approfondi sur les différentes énergies féminines.

Si vous désirez plus d’infos sur ce livre, vous pourrez le retrouver dans cet article et également en chronique dans cette vidéo.

L’auteure, Marie-Laure Will,  établit 9 énergies féminines essentielles, avec leur polarité masculine :

Réceptivité  < – – – – – – – – – – – – >  contrôle

douceur < – – – – – – – – – – – – – – > Force

Sensualité < – – – – – – — – – – – – > Distance

Compassion < – – – – – – – – – > Esprit critique

       Lien < – – – – – – – – — – – >  Indépendance

Intuition < – – – – – – – – – – – – – – > Logique

Souplesse < – – – – – – – – – – – > Structure

Lenteur < – – – – – – – — – – – – – > Vitesse

Perméabilité aux émotions < –  – – – – – > Mental

Le protocole proposé dans le livre permet de faire son auto-diagnostic et de les travailler, à raison de 3 énergies par trimestre, en commençant par les énergies le plus en déséquilibre. Il s’agit, pour chaque énergie de réaliser un protocole sur 1 semaine, puis de laisser infuser 😁

Exemple du 1er trimestre : comment j’ai travaillé la sensualité

Cette énergie a fait partie du mon package du 1er trimestre. Je vous parle de cette énergie, mais pour chacune des énergies, leur travail m’a amené à prendre conscience de choses qui n’étaient pas naturelles chez moi.

La semaine où j’ai travaillé la sensualité, je me suis attardée sur le choix de vêtements qui me faisaient sentir plus sensuelle, de par leur matière, plus douce ou plus transparente, leur couleur, la mise en valeur de parties de mon corps. Cette concentration sur 1 énergie a duré 7 jours mais je m’y reconnecte maintenant de plus en plus souvent.

Cela ne veut pas dire que je me suis suis complètement débarrassée de la distance (la polarité masculine de la sensualité) : je sais très bien tenir à distance les personnes que je ne souhaite pas laisser s’approcher de moi 😉

 

Au 2e trimestre, place à la douceur

J’ai commencé mon 2e trimestre de travail des énergies et je vois déjà les progrès. Je pensais avoir beaucoup de boulot avec la douceur, car il y a quelques mois encore, j’avais  un côté un peu « brut » 😂 Mais finalement, le protocole que je déroule me fait voir que le travail des 3 premières énergies a aussi eu une influence sur la douceur.

C’est normal, car j’ai aussi travaillé sur l’amour de soi et la bienveillance envers soi : c’est de là qu’est d’ailleurs né le challenge « 5 jours pour apprendre à s’aimer ». Ce challenge, que je lance à compter du 29 mars 2021 consistera en 1 défi par jour, pour aider les femmes à mieux s’apprécier, à changer le rapport qu’elles entretiennent avec leur corps et leur regard sur elle.

Rejoignez le challenge en cliquant ici.

rejoindre le chalenge 5 jours pour apprendre à s'aimer

#2 Se reconnecter à son cycle féminin

L’énergie féminine passe aussi par le corps. Renouer avec cette énergie passe par se mettre à l’écoute de son corps, de ses ressentis, de ses sensations.

Nous sommes des êtres constitués de cycles, dont les phases nous plongent dans différentes formes d’énergie.

Prendre conscience de son cycle lunaire m’a pris du temps, beaucoup de temps.

Je dirais bien…30 ans.

Pendant longtemps, j’ai renié, refoulé, étouffé cette dimension de moi : j’étais une femme et j’avais des règles chaque mois. Pendant plusieurs années, je m’en suis débarrassée, à coups de traitements chimiques, pour ne plus être indisposée avec ce sang non désiré. Mais me couper de ces menstruations, c’était aussi me couper de tous les ressentis de mon corps, de ses possibilités réceptives et de mes qualités féminines.

En stoppant la pilule, et en effectuant un nettoyage en profondeur, j’ai retrouvé un cycle très régulier. Si régulier que je n’ai plus besoin de compter, mon corps me dit dans quelle phase je suis. Cela fait plusieurs mois que je me suis réhabituée à ces sensations, et je prends maintenant le temps d’observer mes niveaux d’énergie selon les différentes phases de mon cycle.

Avez-vous déjà fait l’expérience d’observer votre état d’énergie et ce que vous entreprenez en fonction des phases de votre cycle ?

Très instructif 😉

#3 Dépoussiérer son histoire familiale

Le 3e axes que j’ai suivi et que je vous propose : s’intéresser de près à son arbre généalogique et des conditionnements qui ont fait que vous vous êtes investie dans cette énergie masculine.

À quelles injonctions est-ce que vous obéissez ? 

Peut-être des attentes, des non-dits…? Les mémoires de femme se transmettent de génération en génération.

Comment « nettoyer » votre arbre généalogique ? 

    • De mon côté, j’ai entrepris un travail de reconnexion aux femmes de ma famille, en lien avec ma thérapeute qui prend la forme de séances d’hypnose en conscience. Je vous en reparlerai peut-être, mais là, je suis en plein dedans. Le but : comprendre ce qui ce joue, de quoi je me sens investie.
    • J’ai aussi une autre piste que je n’ai pas encore exploitée. Les constellations familiales. Car ce que je suis en train de vivre s’est transmis de génération en génération et je ressens déjà avec ma fille une transmission. Et je me demande ce que je suis en train de lui transmettre.
      Se sentira-t-elle libre de vivre sa vie ou sera-t-elle chargée du poids des générations antérieures ? Affaire à suivre.
transmission de mère à fille

Les freins à l’épanouissement de l’énergie féminine

 

S’ouvrir à l’énergie féminine, même si on est une femme, ça fait peur. 

J’ai longtemps cru qu’il valait mieux être dans l’action que dans l’introspection, dans la rapidité que dans la lenteur.

Mais il y a un temps pour tout. 

Aucune des deux énergies n’est meilleure que l’autre.

Chacune a sa place. Une personne qui est dans l’organisation, l’anticipation, la planification, c’est reposant, on sait qu’on peut compter sur elle. Mais il y a de moments où cela devient fatigant, des moment où on a juste envie profiter de la vie, en toute spontanéité et légèreté. 

Laisser la place à son énergie féminine peut faire peur : si vous avez toujours carburé à l’énergie masculine, vous savez (maintenant que vous avez lu l’article 😉) comment vous fonctionnez, c’est rassurant. Vous savez que vous pouvez compter sur votre rapidité d’action, sur votre côté rationnel, sur un cadre rassurant. 

Ouvrir la porte à l’intuition, la lenteur, la douceur… 

Et si cela vous faisait complètement changer ? 

Si on ne vous reconnaissait plus ? 

Si on ne vous appréciait plus ? 

Si vous perdiez votre crédibilité au travail… ?

Ça fait peur. Mais vous savez, vous n’allez pas complètement changer. Vous ne perdrez pas votre énergie masculine, elle sera toujours là, cela fait tellement longtemps que vous vivez avec. 

Vous allez simplement lui donner moins d’importance, laisser d’autres façons de penser /faire/ressentir s’exprimer.

Vous allez rééquilibrer, découvrir de nouveaux aspects de vous-mêmes. 

Découvrir que vous pouvez laisser s’exprimer le féminin en vous. Cette reconnexion prendra du temps , alors soyez indulgente avec vous. Acceptez de porter un autre regard sur vous, à vous apprécier dans toutes vos dimensions.

Envie de commencer ce travail de reconnexion à soi ?
De faire la paix avec votre corps ?
Rejoignez le challenge 5 jours pour apprendre à s’aimer qui commence le 29 mars
rejoindre le chalenge 5 jours pour apprendre à s'aimer
Sources
  • La puissance du féminin, Camille Sfez, 
  • Déployer sa puissance de femme, Marie-laure Will
  • Masculin-Féminin, la grande réconciliation, Valérie Colin-Simard 
  • A la recherche du féminin perdu, Julie Cabot-Nadal
  • article d’Atlane : Comment se connecter à son énergie féminine ?
  • article de Lisa Filipe : qu’est-ce que l’énergie féminine et comment devient-elle ton super pouvoir
Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 2

16 Commentaires

  1. Bonge

    Bonsoir Caroline,
    Merci pour cet article qui m’a surtout intéressé pour le tableau des énergies féminines et masculines. Je suis en thérapie depuis plusieurs années, et le mois dernier, c’est ce sujet là qui est sorti pour moi dans le groupe. Donc ça me parle vraiment. En fait pour être tout à fait honnête, je me suis inscrite à ton blog parce que j’ai vu ton témoignage au cours de ma formation BP que je commence tout juste. Et sincèrement, j’aime beaucoup ce que tu as fait de ce blog, qui semble pile te correspondre. Bravo et merci de m’inspirer.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      Merci pour ce chaleureux retour. C’est très intéressant de voir que cela ressort lors d’une thérapie. Pour ma part, j’ai suivi plusieurs années de thérapie, et ce sujet n’est jamais venu sur le tapis. Nous sommes en train de découvrir de nouveaux sujets !
      bienvenue, dans la formation et sur mon blog 😊 au plaisir de te lire au détour des commentaires 😁

      Réponse
  2. Alice

    Bonjour,
    Merci pour ce bel article qui présente et pose les énergies.
    Et oui, nous avons en nous, les énergies de notre arbre généalogique et aussi celle de nos anciennes vies ( karma).
    Que de boulot de prise de conscience et de libération à faire ;)!
    Merci

    Réponse
    • Caroline Drouart

      oui, c’est du boulot, c’est pour cela que j’appelle cela des pistes car on ne peut pas toutes les suivre en même temps, et il y a un temps d’intégration à ne pas négliger ☺️

      Réponse
  3. Tara

    Top cet article!! Merci beaucoup!! Justement en plein en train de me reconnecter à mon rythme naturel et intérieur sans culpabiliser d’épouser d’avantage de lenteur en troquant une forme de rigidité et trop plein d’organisation pour plus de souplesse, spontanéité et intuition. Et cela fait un bien fou! Vous lire valide totalement mon processus du moment! 🙂

    Réponse
    • Caroline Drouart

      merci de ce retour, heureuse de voir que je ne suis pas la seule sur ce chemin…

      Réponse
  4. laurence

    Bonjour, ce sujet est un de mes sujets de prédilection… Sauf que ce que je dis suivant une théorie que j’ai, sur le pk nous avons un enfant garçon ou fille…J’explique tout cela et le travail que l’on a à faire sur terre sur notre féminin et masculin…En écriture comme bcp de chose…Je pense que ces nrj dont tu parles sont bcp plus importantes qu’on ne l’imagine!! merci pour cet article!!

    Réponse
    • Amandine

      Je crois que j’ai enfin compris la distinction entre énergie féminine et masculine. C’était quelque chose qui me laissait toujours perplexe, merci ! Ce qui m’a le plus frappée c’est cette opposition entre intuition et logique. J’oscille tellement entre les deux au quotidien que ça ne m’avait pas effleuré que ça devait être opposé dans le principe sous-jacent. Encore merci

      Réponse
      • Caroline Drouart

        Intuition et logique : à l’opposé dans la polarité, mais tu peux très bien disposer des deux en même temps. C’est juste que l’un l’emporte sur l’autre à un moment…

        Réponse
    • Caroline Drouart

      merci Laurence, je suis ravie de voir que tu es aussi sur ce sujet ! tu pourrais me donner un de tes articles sur le sujet ?

      Réponse
  5. Yseult

    Merci pour cet article très intéressant. Qui ouvre forcément sur beaucoup de sujets…Mais oui tu as raison, cultivons notre énergie féminine et faisons en sorte qu’elle retrouve ses lettres de noblesse. Ca me fait penser au livre sur les sorcières la puissance invaincue des femmes d’emma Cholet. Tu l’as lu ?

    Réponse
    • Caroline Drouart

      je ne connais pas celui là encore un à ajouter à ma liste 😅 mais c’est vrai que le terme « sorcière » revient souvent lorsqu’on parle de la puissance féminine 😁

      Réponse
  6. Gaëlle Lavaud

    Comme d’habitude superbe article. La transmission d’un héritage familial, j’ai détecté ce problème chez moi et je ne sais pas vraiment comment le régler. J’ai hâte d’avoir ton retour d’expérience sur le sujet.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      bonjour Gaelle, la transmission passe par la parole. Dans son livre, Marie-Laure parle également de la transmission à nos filles qui fait partie du protocole de reconnexion : les aider à se connecter à leur douceur, à la lenteur, etc… Je note pour l’héritage familial😁

      Réponse
  7. Virginie

    Merci pour l’article-podcast que je viens d’écouter et qui apporte un bel éclairage sur ces 2 polarités qui se côtoient en nous.

    Penses tu que les cercles de femmes puissent également aider à rééquilibrer ?

    Pour avoir fait pas mal de constellations familiales, je trouve cette piste vraiment sympa.

    Réponse
    • Caroline Drouart

      merci pour ta question, je la bote aussi pour le ive que je donne ce soir sur le groupe !

      les cercles de femmes ouvrent la parole, ce n’est pas évident quand on n’est pas habituées à se confier, mais je n’ai pas encore testé : à chaque fois que j’ai voulu y participer, il y a eu confinement, ou annulation ou pas de lien pour un cercle en ligne… c’est un signe ?

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bienvenue


Je suis Caroline Drouart, j’accompagne les femmes actives à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, à déposer leur bouclier et à se reconnecter avec leur nature profonde grâce à mes conseils, exercices de coaching et accompagnement individuel.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Qui suis-je

Suivez-moi sur les réseaux sociaux